OEA – La République Dominicaine demande au monarque Ariel Henry de « clarifier » l’aide internationale qu’il sollicite

0
9295

La République dominicaine demande à Haïti de clarifier l’aide internationale qu’elle sollicite

Vendredi 7 octobre 2022 ((rezonodwes.com))–La République dominicaine a demandé au gouvernement haïtien de clarifier l’aide qu’il a sollicitée auprès de la communauté internationale pour faire face à la violence et à la situation critique que traverse le pays dans tous les domaines, aggravée par la résurgence du choléra.

S’exprimant lors de l’Assemblée générale de l’Organisation des États américains (OEA) qui se tient à Lima, le ministre dominicain des Affaires étrangères, Roberto Álvarez, a déclaré que la communauté internationale attend des autorités haïtiennes un message clair, cohérent, sensé et opportun sur la manière la plus appropriée de soutenir la police nationale dans le rétablissement de la paix et de la sécurité.

« Cette ambiguïté de la position officielle haïtienne se heurte à la réalité qui s’impose à nous en République dominicaine, puisque la violence, la faim et le manque de fournitures essentielles en Haïti sont tels que notre gouvernement se sent obligé de soutenir les aspects logistiques de base du fonctionnement des hôpitaux, des industries, des entreprises de télécommunications et d’autres services de base », a déclaré le fonctionnaire devant la 52e Assemblée générale de l’Organisation des États américains.

Pour sa part, les Bahamas critiquent la persistance du racisme sur le continent américain.
Le ministre des affaires étrangères des Bahamas, Frederick A. Mitchell, a critiqué la persistance du racisme dans les Amériques et a appelé au respect des droits de l’homme dans la région, ce qui n’est pas le cas actuel en Haïti avec un gouvernement de marionnettes installé par le Core Group.

« Nous savons que l’intolérance persiste dans les Amériques avec le racisme« , a déploré M. Mitchell lors de son discours à la LIIe Assemblée générale de l’Organisation des États américains (OEA). Le ministre des affaires étrangères a également souligné que la violence contre les minorités était « intolérable ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.