17 juin 2024
Le ministre Manigat clôture le deuxième atelier sur l’éducation sociale et financière tenu au Cap-Haïtien
Actualités Société

Le ministre Manigat clôture le deuxième atelier sur l’éducation sociale et financière tenu au Cap-Haïtien

Vendredi 29 juillet 2022 ((rezonodwes.com))– L’atelier national de finalisation des thèmes et de conception d’outils pour l’intégration de l’Éducation sociale et financière (ESF) dans les curricula d’enseignement en Haïti qui s’est déroulé au Cap-Haïtien, durant quatre jours, a pris fin le jeudi 28 juillet 2022. Un atelier de travail marqué par les interactions enrichissantes des participants, lesquels ont formulé des propositions pertinentes pour le suivi de ce projet à l’école haïtienne.

Les quatre journées de travail ont été particulièrement consacrées à des sessions sur la finalisation des thématiques pour l’enseignement au niveau du 3e cycle du fondamental ; l’élaboration des profils de sortie pour les ordres d’enseignement ; la cartographie des disciplines classiques susceptibles d’accueillir les notions de l’ESF dans les curricula d’enseignement ; la ventilation des thématiques dans les disciplines et enfin la conception des programmes éducatifs de supports pédagogiques.

En fait, la liste des thèmes d’éducation financière pour les ordres d’enseignement a été finalisée. Cette liste va être soumise à la Coordination nationale de la stratégie d’inclusion (CNSI) pour commentaires et validation.

C’est un projet porteur d’espoir qui fera des jeunes non pas des citoyens et des citoyennes accrochés uniquement à des notions d’apprentissage encyclopédiques, mais aussi et surtout des gens bien imbus de la réalité sociale, économique et financière, jugent à l’unanimité, les participants à cet atelier tenu dans la deuxième ville du pays.

Un pas éducatif vers le développement social et économique

Intervenant à la cérémonie de clôture de cette activité, le ministre Nesmy Manigat a dit voir dans cette démarche, longtemps mise en réflexion au ministère, une opportunité pour chaque jeune haïtien de comprendre la nécessité de gagner dignement de l’argent, de prévoir et de rationaliser ses dépenses, de réaliser des épargnes, tout en pensant aux risques qui pourraient menacer ses avoirs.

Tout en attirant l’attention sur la prochaine rentrée scolaire qui risque d’être effectuée dans un contexte pour le moins difficile, le ministre a salué les efforts du partenariat tripartite (MENFP, BRH, MEF), bénéficiant de l’appui technique de la firme internationale AFLATOUN, de travailler assidument à la mise en place de ce plan ambitieux visant à intégrer l’Éducation sociale et financière (ESF) dans le curriculum de l’école fondamentale.

« Donner des compétences de vie, mobiliser un partenariat public/privé national et international pour accompagner le MENFP dans sa réforme curriculaire, est une démarche noble et citoyenne », a insisté le ministre Manigat, avant de souligner qu’Haïti a besoin de l’ensemble de ses citoyens pour contribuer au développement du progrès social et économique.

D’après le ministre, avec la mise en œuvre de ce projet, les enseignants, les chefs d’établissements scolaires, les élèves comprendront les fondamentaux des finances et le rôle social d’être inclus dans ce processus de production de manière responsable.

De son côté, le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti s’est réjoui de la tenue de cet atelier qui constitue, à son avis, un pas de plus dans l’avancement de ce projet laborieux, mais combien important pour les générations futures. Jean Baden Dubois a félicité les participants pour avoir mis, a-t-il dit, tout leur engagement dans ces quatre jours de travail, afin d’atteindre l’objectif qui a été fixé.

« Au nom du conseil d’administration de la BRH, je veux prendre le temps pour vous féliciter. Il faut de la vision, du courage et surtout un sens du devoir pour s’embarquer dans une telle aventure, surtout, dans cette période difficile», a martelé le gouverneur.

Pour vivifier le PNEFIl faut souligner que la nécessité d’introduire les notions économiques et financières dans les programmes scolaires, prend naissance dans l’essence même du Plan national d’éducation financière (PNEF), élaboré par la Banque de la République d’Haïti (BRH) avec l’appui du ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). Ce plan de cinq ans vise, d’une part, à offrir une ligne directrice pour le développement et la coordination des différentes actions en matière d’éducation financière et, d’autre part, à soutenir les partenariats sectoriels pour la promotion de l’inclusion et de l’éducation financières dans le pays.

En plus du PNEF, ce partenariat entre le MENFP et la BRH repose sur deux autres principaux documents, savoir : la Stratégie nationale d’inclusion financière, la Stratégie nationale d’éducation financière.

Une démarche qui mobilise principalement, outre les experts qui travaillent à l’élaboration du Cadre d’orientation curriculaire (COC), plusieurs directions de la Banque centrale ainsi que des directions techniques du MENFP, telles la Direction du curriculum et de la qualité (DCQ), la Direction de l’enseignement fondamental (DEF), la Direction de l’enseignement secondaire (DES) et la Direction de la formation et du perfectionnement (DFP), œuvrant sous la supervision de la Coordination générale du Pôle enseignement et qualité.

Un troisième atelier devant conclure les travaux de cette première phase du projet, aura lieu sous peu, ont annoncé respectivement le titulaire du MENFP et le gouverneur de la Banque centrale.

Bureau de communication/MENFP

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.