Le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince exige la libération  »sans délai » de Me Robinson Pierre-Louis

0
1348

Arrestation de Me Robinson Pierre Louis, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince exige sa libération; la PNH en quête de vérité sur son implication

par Odneson Midy

Le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port-au-Prince se dit consterné par l’arrestation suivie de détention au commissariat de Delmas 33, du secrétaire du Conseil de l’Ordre des Avocats, Me Robinson Pierre Louis. Le Barreau déplore une arrestation réalisée en dehors des normes prévus par la loi. En ce sens le Barreau de Port-au-Prince exige sa libération sans délai. Toutefois la PNH dit continuer d’approfondir l’enquête concernant la saisie de la cargaison de 120 000 cent vingt mille cartouches au Wharf de Port-de-Paix, ajoutant que les enquêteurs sont intéressés à la libération de ces présumés trafiquants d’armes et de munitions.

Lundi 25 juillet 2022 ((rezonodwes.com))–

Impliqué dans un vaste scandale de trafic d’armes illégales à Port-de-Paix, le secrétaire du Barreau de Port-au-Prince, Me Robinson Pierre Louis, a été appréhendé vendredi soir.

Il a été dénoncé par l’ex-commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Vigile, lors d’un interrogatoire à la Direction Centrale de la Police Judiciaire.

Me Robinson Pierre Louis est soupçonné comme l’ordonnateur de la libération du propriétaire du bateau « Miss Lilie » ayant transporté des armes et des munitions, Jonas Georges et d’une autre personne.

Dans une note publiée ce samedi 23 juillet 2022, le Conseil de l’Ordre des Avocats de Port – au – Prince se dit consterné par l’arrestation suivie de détention au commissariat de Delmas 33 de Me Robinson Pierre Louis aux ordres de la Direction Centrale de la Police Judiciaire , sans la demande préalable au Bâtonnier de l’Ordre des Avocats de Port – au – Prince, comme prévue par la loi. 

«Aussitôt alertée, une délégation du Conseil conduite par la Bâtonnière s’est rendue dans les locaux de la Brigade des affaires Financières et économiques ( BAFE ) pour constater qu’effectivement , Maître Robinson Pierre – Louis était retenu par les agents de la Direction Centrale de la Police Judiciaire ( DCPJ ) qui ont décidé manu militari de le garder à vue» poursuit la note.

Le Conseil de l’Ordre se dit extrêmement préoccupé par cette situation où les droits fondamentaux d’un avocat, de surcroit Secrétaire du Conseil de l’Ordre, sont ouvertement bafoués, jetant ainsi l’opprobre sur toute la corporation . 

Par ailleurs, le Conseil de l’Ordre déclare qu’il reste perplexe face à la célérité avec laquelle les autorités policières ont conduit une quelconque investigation jusqu’à l’arrestation de Me Robinson Pierre – Louis alors que l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier Dorval continue à stagner dans les tiroirs des autorités. 

«Sans se prononcer, pour l’instant, sur les fondements de l’arrestation de Maître Robinson Pierre – Louis, le Conseil de l’Ordre demande que ce dernier soit libéré sans délai et que les autorités de poursuite se conforment aux conventions, lois et règlements garantissant le libre exercice de la profession d’avocat», conclu la note. 

La PNH cherche en quête de vérité sur l’implication de Me Robinson Pierre Louis

Toutefois, dans un communiqué de presse daté du 23 juillet 2022, la PNH a fait savoir que la Direction Centrale de la Police Judiciaire(DCPJ) continue d’approfondir l’enquête concernant la saisie de la  cargaison de 120 000 cartouches au warf de Port-de-Paix en début de ce mois de juillet. 

Selon la PNH, les enquêteurs s’intéressent particulièrement à la libération suspecte des  présumés trafiquants d’armes et de munitions liés à cette affaire.

La Police Nationale d’Haïti rappelle que l’ancien Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-de-Paix Michelet Virgile, révoqué par le Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique pour “faute grave” suite à sa décision de libérer ces présumés trafiquants , a été appréhendé puis transféré à la DCPJ. 

«Maître Robinson PIERRE LOUIS, ancien membre de Cabinet du Ministère de la Justice et de la Sécurité Publique invité par le Bureau des Affaires Financières et Économiques (BAFE) le vendredi 22 juillet 2022 dans le cadre de ce dossier a été retenu suite à son audition», a indiqué l’institution policière, soulignant que Maître Robinson Pierre Louis, est accusé de Forfaiture, Suspicion de corruption, Trafic d’influence et Association de malfaiteurs dans le cadre du dossier relatif au trafic illicite d’armes à feu et de munitions à Port-de-Paix.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.