Sommet des Amériques 2022 : Quels dirigeants y assisteront et lesquels n’y participeront pas?

0
961

Le Premier Ministre de facto Ariel Henry prend l’avion ce vendredi pour les États-Unis afin de participer au Sommet des Amériques . Son retour en Haïti est annoncé pour le 14 juin prochain.

 Ariel Henry passera donc 10 jours loin des gangs armés avec la complicité de communauté internationale.

Installé en Haïti par un communiqué du Core Group et comme un cheveu sur la soupe, Ariel Henry prendra place parmi les chefs d’État et de gouvernement démocratique de l’Amérique à cette  prochaine réunion de Los Angeles qui ne se présente pas comme un véritable sommet des Amériques, mais comme un « sommet des alliés régionaux des États-Unis », selon certains dirigeants latino-américains.

En effet du 6 au 10 juin, Los Angeles accueillera le Sommet des Amériques, dans le but de renforcer les relations entre les pays du continent.

À une époque où les États-Unis sont de plus en plus impliqués dans le soutien de la guerre en Ukraine et la défense contre les avancées commerciales et stratégiques de la Chine, une forte démonstration de soutien dans les Amériques serait bien utile à l’administration Biden.

Quels dirigeants ont confirmé leur présence ?

Argentine

Le président argentin a envoyé une lettre pour confirmer sa présence au comité d’organisation et a ensuite reçu un appel de son homologue américain, Joe Biden, avec qui il a eu une conversation de 25 minutes, selon l’AFP.

Brésil

Le président brésilien Jair Bolsonaro a confirmé sa présence au Sommet des Amériques et tiendra une réunion bilatérale avec son homologue américain, Joe Biden, a rapporté mercredi l’AFP.

Canada

Selon la Maison Blanche, Justin Trudeau a confirmé sa présence lors d’un appel avec Joe Biden justement pour discuter du sommet et de ses objectifs de croissance.

Le Chili

Le président chilien Gabriel Boric a confirmé sa présence au Sommet des Amériques et tiendra des rencontres bilatérales avec le président américain et le premier ministre canadien

Costa Rica

Le Costa Rica participera enfin au IX Sommet des Amériques parce que c’est l’approche la plus « correcte » pour faire face à la situation internationale délicate et promouvoir l’intégration de l’Amérique latine, a déclaré le président costaricien Rodrigo Chaves dans une interview avec EFE.

Equateur

Le président équatorien Guillermo Lasso a confirmé sa présence au Sommet des Amériques à Los Angeles le 19 mai.

Panama

Laurentizo Cortizo a confirmé en avril au secrétaire d’Etat Antony Blinken qu’il participerait à la réunion.

Paraguay

Le président du Paraguay, Mario Abdo Benítez, a affirmé ce jeudi qu’il participera au Sommet des Amériques, où il a assuré qu’il présentera son pays comme « stratégique pour l’investissement ».

Pérou

Le Congrès du Pérou a autorisé ce jeudi le président Pedro Castillo à se rendre aux États-Unis pour participer au IX Sommet des Amériques.

République Dominicaine

Luis Abinader a confirmé sa participation au Sommet et a affirmé qu’il respectait la décision des États-Unis sur Cuba, le Nicaragua et le Venezuela.

Uruguay

Le président de l’Uruguay, Luis Lacalle Pou, se rendra dans la ville américaine de Los Angeles pour participer au Sommet des Amériques, après avoir reçu mercredi l’approbation du Sénat uruguayen.

Qui n’ira pas au Sommet des Amériques ?

Cuba

Le président cubain Miguel Díaz-Canel a annoncé mercredi qu' »en aucun cas » il ne participera au Sommet des Amériques.

Bolivie

Le président Luis Arce a confirmé qu’il ne participerait pas après la décision des États-Unis d’exclure Cuba, le Venezuela et le Nicaragua.

Nicaragua

Les États-Unis n’ont pas invité le président Daniel Ortega, qui s’était déjà prononcé contre le sommet avant que son exclusion ne soit confirmée.

Venezuela

Les États-Unis ont déclaré le 26 mai qu’ils n’inviteraient en aucun cas le gouvernement vénézuélien de Nicolás Maduro au Sommet des Amériques malgré les menaces de boycott.

Honduras

Xiomara Castro, comme son homologue mexicain, Andrés Manuel López Obrador, a conditionné sa participation à l’invitation de tous les présidents.

Guatemala

Le président guatémaltèque Alejandro Giammattei a annoncé le 17 mai qu’il ne participerait pas au Sommet des Amériques.

Le Salvador

Le président du Salvador, Nayib Bukele, n’a pas encore confirmé ou exclu sa participation au sommet, selon les déclarations de la Maison présidentielle du Salvador au média La Voz de América.

Le Mexique est encore indécis

Andrés Manuel López Obrador, président du Mexique, et Joe Biden, président des États-Unis, se sont rencontrés à la Maison Blanche.

 Il n’y a toujours pas de liste définitive d’invités et de participants au Sommet des Amériques

Le président du Mexique, Andrés Manuel López Obrador, a déclaré ce jeudi qu’il n’y a pas urgence à définir sa participation au Sommet des Amériques, bien que l’événement commence lundi prochain.

A quelques jours du début de la rencontre, le président mexicain a insisté sur sa demande d’inviter tous les pays de la région, dont Cuba, le Nicaragua et le Venezuela, à la rencontre organisée par les Etats-Unis.

« Nous allons attendre la réponse à ce que nous proposons, mais j’insiste, il n’y a pas d’urgence, nous sommes très proches, il y a heureusement plusieurs vols vers Tijuana et de là sur la route de Los Angeles et c’est jusqu’à la prochaine semaine », a-t-il commenté à la presse matinale de la conférence.

López Obrador a semé l’incertitude sur le Sommet des Amériques en conditionnant sa présence à la Maison Blanche en invitant tous les pays de la région, dont Cuba, le Nicaragua et le Venezuela.

Sa position a été soutenue par des pays comme la Bolivie, le Guatemala et des pays de la Communauté des Caraïbes, tandis que l’Argentine, le Honduras et le Chili ont critiqué la décision des États-Unis mais n’ont pas retiré leur aide.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.