Le 22 mars 2019, Trump surpris par l’écart gigantesque entre les économies dominicaine et haïtienne; le 20 mai 2022, le New York Times expose au grand jour les obstacles posés au développement d’Haiti depuis 1825

0
923

Dr. Hubert de Ronceray, Haiti-Observateur: « « Le monde entier nous déteste et nous condamne à l’assistance humanitaire sélective »

New York Times : En 1826, Haïti épuise ses ressources pour effectuer le premier paiement. Le rapport d’un capitaine de navire français décrit comment l’argent est collecté puis transporté à Paris à l’intérieur de caisses verrouillées.

Samedi 28 mai 2022 ((rezonodwes.com))–Le président Jovenel Moise, à sa conférence de presse, le vendredi 22 mars 2019, au retour du mini-sommet de Mar-a-Lago, chez les Trump, n’a pas tout révélé tout en sachant bien que personne ne peut accéder aux marches du Palais National sans la bénédiction de l’Ambassade américaine à Port-au-Prince. Il est l’exemple même en dépit du degré élevé de fraudes et d’irrégularités relevées par le CIEV, en 2016, après la deuxième « tragédie électorale » PHTK1, en octobre 2015, pour reprendre le GNBiste 2004, Dr. Claude Joseph. A Mar-a-Lago, il y avait une grande interrogation autour de la table. Le président Danilo Medina, sous prétexte qu’il sait réellement tout à propos du sous-développement « programmé » d’Haiti – par la France, en particulier, – empiété avec une dette de l’Indépendance, a tenté d’apporter une réponse. Aujourd’hui, grace à la publication des volumineux articles d’enquête de New York Times, le week end dernier, l’homme haïtien sait qui’ « il est condamné à l’assistance sélective« .

Le président Trump qui s’est lamenté sur le sort d’Haïti, a demandé au président Danilo Medina, qu’est-il arrivé pour qu’il y ait un si grand écart entre les économies des deux pays ? Quelle a été bien la réponse de Jovenel Moise à cette question à la fois surprise et embarrassante pour tout un pays ?

« Simplement, des haïtiens laissent toujours choisir à leur place des dirigeants qui ne se soucient guère de leur bien-être mais aptes à s’enrichir aux dépends du trésor public. La dilapidation des $4.3 milliards de fonds de Petro Caribe en est un exemple probant« , ainsi, certains auraient répondu à la place de Jovenel Moise à Donald Trump. Toutefois, pour Danilo Medina, ne voulant pas laisser éclater son orgueil après cette remarque élogieuse venant d’un président américain concernant la santé de l’économie de la RD pourchassant sauvagement les haïtiens sur son territoire, « chaque pays adopte une approche différente pour faire fructifier sa propre économie. »

Plus tard, il allait s’enorgueillir à cause d’une attention particulière accordée à son pays que celui peuplé de nègres et de descendants d’esclaves qui ont osé mettre fin, le 1er janvier 1804, au commerce juteux et inhumain de la traite des Noirs.« Trump est touché par la croissance et la route du développement qu’emprunte la République dominicaine, mais très désolé de voir qu’Haïti est encore à la traîne » a confié le président Medina à une meute de journalistes présents sur la Base Aérea de San Isidro à Santo Domingo. Medina a conclu en disant que « pour nous, c’était très satisfaisant de constater que le président Trump porte à nos pays un grand intérêt et surtout à la République Dominicaine«.

La réponse exacte que, dorénavant, aucun Haitien n’est en droit d’oublier, nous le savons aujourd’hui. Le quotidien américain New York Times a relaté au grand jour que « Vingt ans après avoir prononcé son indépendance, Haïti voit débarquer une escadre française porteuse d’un ultimatum du roi Charles X« , et ceci pour le plus grand malheur de notre pays quand « la France exige des Haïtiens qu’ils versent une indemnité de 150 millions de francs à leurs anciens maîtres, une somme démesurée au regard de leurs moyens« .

Cliquez sur les liens reproduits ci-dessous pour remonter au temps qui passe, et répondre vous-même à la question posée par le président Donald Trump au président pro-Washington, Jovenel Moise, à l’instar d’Ariel Henry : qu’est-il arrivé pour qu’il y ait un si grand écart entre les économies des deux pays ?

La Rançon – Les Milliards Envolés

À la racine des malheurs d’Haïti : des réparations aux esclavagistes

Comment une banque française a fait main basse sur Haïti

Comment la France a riposté aux demandes de réparations d’Haïti

Trump surpris par l’écart gigantesque entre les économies dominicaine et haïtienne – Rezo Nòdwès

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.