Porto Rico | Naufrage – Un diplomate haïtien admet que les « multiples crises » poussent ses compatriotes à braver le danger de la mer pour fuir le pays

0
680

En dépit de tout, Dr. Ariel Henry ne se démarque pas de la mission que le « syndicat des ambassadeurs » lui a confiée : referendum-bidon illégal et inconstitutionnel et élection fo mamit pour confier le pouvoir à un autre « esclave à talent », selon le Dr. Josué Renaud de NERHO.

à lire un important article de New York Times: LA RANÇON – À la racine des malheurs d’Haïti: des réparations aux esclavagistes

Stéphane Gilles a évoqué les conclusions de l’enquête sur les autopsies des 11 femmes décédées. Pendant ce temps, les proches qui ont voyagé depuis les États-Unis ont commencé à identifier certains des corps.

Samedi 21 mai 2022 ((rezonodwes.com))–Le Consul général d’Haïti aux États-Unis, Stéphane Gilles, a remercié vendredi le gouvernement de Porto Rico pour son assistance dans les opérations de sauvetage des migrants haïtiens qui ont survécu du naufrage près de l’île de Desecheo. M. Gilles était en visite à l’Institut des sciences médico-légales (ICF) pour apprendre en détail ce que les autopsies des 11 femmes décédées en mer ont révélé.

M. Gilles, représentant du gouvernement illégitime de Port-au-Prince en Floride, a déclaré que son pays connaît de multiples crises qui poussent les Haïtiens à partir dans des conditions telles que celles vécues jeudi dernier lorsque des survivants ont été secourus après avoir vogué à la dérive pendant plus de 12 heures.

« Nous apprécions l’effort qui a été fait. Malheureusement, nous avons perdu de nombreuses vies. Je remercie le gouvernement de Porto Rico, quelle que soit la situation. Il y avait une communication constante avec le secrétaire », a partagé le consul à sa sortie de la réunion avec l’ICF.

Lors de cette rencontre avec l’ICF, le consul Gilles était accompagné du R. Père Olin Pierre-Louis, du leader communautaire Leonard Prophil et de quelques proches des victimes venus directement des États-Unis.

Les parents haïtiens ont également profité de l’occasion pour identifier les victimes du tragique accident en mer.

Les autorités ont décrit l’opération de recherche et de sauvetage comme une opération complexe, qui a nécessité la collaboration de plusieurs agences et l’utilisation de diverses équipes aériennes et maritimes pour tenter de localiser d’éventuels survivants ou de sauver des corps.

A la date de samedi, les chiffres restent invariables, 11 femmes dont deux ados – 15 et 16 ans – sont victimes du naufrage et 38 personnes avaient été secourues.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.