Kaboul : les talibans s’en prennent violemment à deux journalistes afghans

0
2204

Ces derniers temps, plusieurs dizaines de journalistes ont été battus, arrêtés ou empêchés de couvrir les manifestations. Il s’agit principalement de journalistes afghans, et non de reporters étrangers, selon des témoins.

Jeudi 9 septembre 2021 ((rezonodwes.com))–Les reporters travaillent pour Etilaat Roz (« L’info du jour »), l’un des principaux quotidiens d’Afghanistan. Taqi Daryabi, un photographe de 22 ans, et Nematullah Naqdi, un caméraman de 28 ans, sont allés couvrir une manifestation devant un poste de police à Kaboul, mercredi matin. Les combattants talibans, qui patrouillent dans la ville depuis que le mouvement islamiste a pris le contrôle de la capitale à la mi-août, se sont jetés sur Nematullah dès qu’il a commencé à filmer.

Les deux ont été détenus pendant quatre heures et ont été brutalement tabassés. À leur retour au bureau, les deux jeunes Afghans gémissent de douleur. Leurs corps frappés sont couverts de contusions si larges qu’elles recouvrent tout le bas du dos dans un cas, toute l’épaule dans un autre, et les cuisses dans les deux cas.

« Vous avez de la chance ».

Ses agresseurs n’ont pas caché qu’ils détestaient les journalistes. « Pour eux, nous sommes des ennemis », dit Taqi.

« Après nous avoir battus, ils nous ont dit : « Avez-vous compris ce qui se passe quand vous faites des enregistrements ? », raconte Nematullah. À Taqi, qui demandait pourquoi ils étaient tabassés, un taliban a répondu : « Tu as de la chance qu’on ne t’ait pas décapité ». Interrogé par l’AFP à ce sujet, le gouvernement taliban s’est refusé à tout commentaire.

source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.