Kerlens Tilus : Les bandits légaux ne sont pas invincibles

0
2228

« S’attaquer à plus fort que soi est une folie ; à un égal, un danger ; à un plus faible, une lâcheté. »

Les bandits légaux ne sont pas invincibles; nous pouvons bloquer la tempête de matières fécales qui déferle sur notre patrie commune!

Samedi 3 juillet 2021 ((rezonodwes.com))– Le peuple haïtien est matraqué et est exposé à une violence systématique ; mais il ne montre aucun signe d’exténuation. Le cycle interminable de violence que l’on connait en Haïti n’est nullement le fruit du hasard ; mais d’un complot savamment ourdi. Les bandits légaux ne nous attaquent pas parce que nous sommes faibles, mais bien parce que nous sommes un joyau de haut prix. Nous bourreaux savent bien qui nous sommes, et cherchent à nous dévier de la voie salutaire. Ceux qui me lisent depuis plusieurs années, se font bien une idée de ma vision des choses en Haïti. Ce matin, je veux réitérer qu’il n’y a pas de fatalité dans la vie et le dilemme haïtien peut être résolu. J’arrive à mettre la main sur la tête du boa constructeur, et je sais comment faire pour le tuer. Le Blanc raciste et esclavagiste de toujours n’est pas le véritable problème, et ne devrait pas capter notre attention. Nous devons mettre le focus sur les nègres de maison qui font le sale boulot. Aujourd’hui, je suis plus que convaincu que mes articles sont lus par les Ambassades et les principaux assassins politiques, économiques, religieux et culturels ; et ils ont la trouille. Je suis un disciple de la non-violence, et je n’aime pas les armes « fann fwa ». Mais, cela ne fait pas de moi un poltron. Je ne vais pas être trop prolifique, je veux tout simplement dire aux jeunes qu’ils ne doivent pas pleurer sans arrêt et qu’ils peuvent vaincre les bandits légaux qui sont loin d’être invincibles.  

L’équation de la matrice de libération est simple : éducation + honnêteté + détermination + le dépassement de soi + spiritualité positive + respect de la vie + la foi constante dans l’INCRÉÉ + la méditation + la foi agissante + la prière altruiste. Les sodomites, hédonistes, épicuriens et satanistes lucifériens veulent nous empêcher de contempler la puissance du subconscient qui met en branle l’équation de la matrice de libération. La terre d’Haïti est salamisée et doit être exorcisée. Le petit pantin de Trou-du-Nord croit que le Baphomet à six cornes de la montagne est dieu ; comme le cabri, il finira par manger de l’herbe et crier « bè » (bégueter). Notre Dieu Tout Puissant règne encore et jamais son amour ne s’endort. Au point où nous sommes parvenus, nous ne pouvons pas entretenir le doute et la haine dans notre pensée. J’ai appris à apprécier ma Bible en Ayisyen et à l’utiliser pour surmonter les impedimenta de la vie. Je vous invite chers lecteurs et compatriotes partageant cette langue imagée et nuancée qu’est l’Haytien, à vous jeter dans la lecture des chants et hymnes que l’on appelle Psaumes.

« Les Psaumes sont l’œuvre d’au moins une vingtaine d’auteurs. Beaucoup de ces Psaumes furent écrits par des éducateurs d’Égypte et de Mésopotamie. À l’époque où le Levant adorait les dieux de la nature, il restait un assez grand nombre de personnes qui croyaient à la suprématie d’El Élyon, le Très Haut. Nul assemblage d’écrits religieux n’exprime une richesse de dévotion et d’idées inspirées sur Dieu égale à celle du Livre des Psaumes. En lisant attentivement cette merveilleuse compilation de littérature pieuse, il serait très utile d’étudier la source et la chronologie particulière de chaque hymne de louange et d’adoration, en se rappelant que nul autre recueil d’écrits ne couvre une aussi longue période de temps. Le Livre des Psaumes est le recueil des divers concepts de Dieu entretenu par les croyants de la religion de Salem dans tout le Levant, et il embrasse toute la période allant d’Aménémopé à Isaïe. Dans les Psaumes, Dieu est décrit sous toutes les phases de conception, depuis l’idée rudimentaire d’une déité tribale jusqu’à l’idéal largement amplifié des derniers Hébreux, où Yahweh est dépeint comme un chef aimant et un Père miséricordieux. Vu sous cet angle, le groupe des Psaumes constitue le recueil le plus précieux et le plus utile des sentiments de dévotion que les hommes n’aient jamais rassemblé avant le vingtième siècle. L’esprit d’adoration de ce recueil d’hymnes transcende celui de tous les autres livres sacrés du monde. »

Vous ne pouvez imaginer à quel point le livre de Psaumes peut être efficace dans cette lutte acharnée et stoïque contre les bandits légaux. Nous ne devons pas pleurer nos morts qui sont étalés sur le pavé ensanglanté ; nous devons juste placer notre espérance dans le SAINT des Saints quand toutes les portes semblent fermées devant nous. Je suis plus que rassuré que notre victoire sera assurée comme nous avons pu résister pendant ces 215 ans, et gagner de grandes batailles.  Les bandits légaux sont fous furieux, car ils veulent attaquer les enfants du Lion de la Tribu de Juda. Ce serait lâche de notre part de les attaquer, pauvres d’esprit qu’ils sont. Je ne vous demande pas de cesser de vivre, d’étudier, de planifier votre futur, de travailler, d’organiser la vie dans la cité ; je vous demande tout simplement de vous défaire de cette haine qui constitue un danger pour votre stabilité mentale et délivrance ; et d’implorer la protection, la clémence et la pitié de YAHWEH, le DIEU VERITABLE DES HÉBREUX, à travers la lecture constante des psaumes !.

Chantons et méditons le « Sòm 85 » pour demander à l’INCRÉÉ d’avoir pitié de nous et de notre Patrie-Mère, HAYTI :

« Lapriyè pou mande pitye pou peyi a !

Seyè, ou te bon pou peyi ou la! Ou te mennen pitit Jakòb ki te prizonye yo tounen! Ou te padonnen tou sa yo te fè ki mal, ou te efase tout peche yo. Ou pa t’ fache sou yo ankò! Ou te sispann fè kòlè sou yo! Mete nou kanpe sou de pye nou ankò! O Bondye, ou menm ki delivrans nou! Ou pa bezwen fache sou nou ankò! Eske w’ap toujou rete fache sou nou? Eske ou p’ap janm byen ak nou ankò? Eske ou p’ap ban nou lavi ankò, pou pèp ou ka fè fèt pou ou? Seyè, fè nou wè jan ou renmen nou! Delivre nou non! M’ap koute sa Seyè, Bondye a, ap di: Li pale ak pèp li a, ak moun ki kenbe l’ fèm yo, li pwomèt pou l’ fè yo viv ak kè poze, depi yo pa janm lage kò yo nan fè betiz ankò. Wi, li pare pou l’ delivre moun ki gen krentif pou li, pou l’ fè yo santi pouvwa li, pou l’ toujou la avèk yo. Lè sa a nan peyi a, moun yo yonn va renmen lòt, pesonn p’ap bay lòt manti ankò. Moun va viv byen yonn ak lòt, pesonn p’ap fè lòt lenjistis ankò! Sou latè moun p’ap vire do bay Bondye. Bondye menm, bò pa li, va rete nan syèl la, l’a gade anba san patipri. Seyè a va fè nou jwenn tout kalite bon bagay. Jaden nou yo va bay bèl rekòt. Moun k’ap mache dwat yo va pran devan. Kote yo pase moun ap viv byen yonn ak lòt. »

Les bandits légaux ne sont pas invincibles; nous pouvons bloquer la tempête de matières fécales qui déferle sur notre patrie commune ; ayons de l’espérance en l’avenir, et faisons confiance à Celui qui Fut, qui Est, et qui Sera, de siècle en siècle, JÉSUS-CHRIST DE NAZARETH !

Que l’Éternel nous bénisse, et qu’il nous garde ! Que l’Éternel fasse luire sa face sur nous, et qu’il nous accorde sa grâce ! Que l’Éternel tourne sa face vers nous, et nous donne la paix !

Bon Sabbat à tous et à toutes !

NAMASTE ! SHALOM !

Kerlens Tilus      07/03/2021

Snel76_2000@yahoo.com

Tel : 631-639-0844

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.