17 juin 2024
Brexit : le premier ministre britannique suspend le parlement et provoque la colère de l’opposition
Actualités Société

Brexit : le premier ministre britannique suspend le parlement et provoque la colère de l’opposition

Le premier ministre Boris Johnson a annoncé que le Parlement britannique sera suspendu la deuxième semaine de septembre et jusqu’au 14 octobre. Cette décision est qualifiée de « scandale constitutionnel » par l’opposition

Mercredi 28 août 2019 ((rezonodwes.com))– Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé mercredi qu’il avait discuté avec la reine Elizabeth II afin de lui demander de mettre fin à la session parlementaire en cours à la deuxième semaine de séance du mois de septembre.

L’idée de suspendre le Parlement a suscité une controverse, ses détracteurs affirmant que cela empêchera les députés de jouer leur rôle démocratique dans le processus du Brexit.

Quelque 160 législateurs ont signé une déclaration s’engageant «à faire tout ce qui est nécessaire» pour empêcher M. Johnson de contourner le Parlement dans ses projets.

La livre sterling a chuté de 0,6 % face à l’euro et au dollar à la suite de cette nouvelle, qui rend improbable pour les députés de l’opposition d’empêcher une sortie sans accord de l’Union européenne, scénario qui fait craindre des pénuries et le rétablissement de droits de douane.

Le bureau du Premier ministre a déclaré dans un communiqué que la décision de mettre un terme à cette session, la plus longue en près de 400 ans et l’une des moins actives ces derniers mois, permettra à M. Johnson de présenter un nouveau programme national devant les députés pour qu’il soit débattu et examiné.

Après la conclusion de la traditionnelle saison des conférences des partis, la seconde session de ce Parlement débutera avec un discours de la reine le 14 octobre prochain, selon le communiqué.

A travers le discours de la reine, le gouvernement cherchera à renforcer les services publics, améliorer les infrastructures et la connectivité dans tout le pays, combattre la criminalité et faire progresser l’intégrité du système judiciaire pénal, tout en protégeant l’environnement naturel sur le long terme, poursuit le document.

Les votes sur le discours de la reine devraient tomber les 21 et 22 octobre.

La suspension garantira aussi un délai suffisant avant et après la réunion du Conseil européen les 17 et 18 octobre pour que le Parlement poursuive sa réflexion sur la question du Brexit, selon le communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.