Un bureau sans femme et sans les nouveaux élus : La députée de Jérémie proteste!

Port-au-Prince, mardi 10 janvier 2017 [[rezonodwes.com]]–

Chers collègues du bureau sortant
Honorables collègues
Nous avons l’honneur de vous saluer patriotiquement et profitons de cette occasion pour attirer votre attention, aux fins de correction, sur un acte que vous êtes appelés à accomplir dans les prochaines heures, lequel risque de causer du tort et même de graves préjudices, sur le plan moral, au trio de femmes faisant partie de la chambre des députés.




Les dispositions prises par le bureau sortant d’organiser des élections pour élire un nouveau bureau sans tenir compte de notre présence en particulier et de celle des nouveaux-élus en général nous ont stupéfiées. Un tel acte est de nature à engendrer une double exclusion fondée sur :
1o) le refus de l’ancien bureau de nous compter en tant que parlementaire nouvellement élu à la première assemblée des députés ;
2o) la décision probablement discriminatoire d’élire un nouveau bureau sans la présence au moins d’une femme.
Toutefois, nous estimons important de rappeler que c’est dans le but de corriger la somme exorbitante d’injustices que les femmes n’ont pas cessé de subir dans le temps que les sociétés qui se veulent modernes dont Haïti ont compris la nécessité d’arrêter des mesures sociales, législatives et politiques souvent jugées exceptionnelles pour réparer les torts faits à la gent féminine pendant des siècles d’histoire.
Notre présence, en tant que femme, au parlement haïtien est sans conteste le fruit d’une grande mobilisation des forces sociales du pays. La grande déception pour les femmes haïtiennes et aussi pour les féministes militants à travers le monde serait, sans nul doute, de voir que les hommes accaparent tous les sièges du bureau de la chambre des députés à l’exclusion des femmes.




Vous n’avez aucun intérêt, chers collègues, à nager à contre-courant de ce que veut le monde moderne en ce qui concerne l’émancipation de la femme.
Fort de cela, les trois députées signataires de la présente sollicitent qu’il vous plaise, chers collègues, d’adopter des mesures qui s’imposent pour permettre, au moins, à l’une d’entre elles d’intégrer le nouveau bureau de la chambre des députés. Ce sera en vérité un acte de haute et louable portée politique.
Gladice Saint Jean:Députée Jérémie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *