Trois Haïtiens retrouvés morts asphyxiés dans le sud du Chili

Deux hommes et une femme, d’origine haïtienne, ont été retrouvés morts samedi dans une maison de la région de BioBío au sud du Chili, prétendument par l’inhalation de monoxyde de carbone émanant d’un feu de charbon, ont indiqué des sources policières

Coelemu, Chili, samedi 16 juin 2018 ((rezonodwes.com))– La Brigade des Homicides de la PDI (Police d’Investigation chilienne) enquête sur la mort de trois ressortissants haïtiens dont les corps ont été retrouvés à l’intérieur d’un logement de Santa Gertrudis, à Coelemu, dans la région de Ñuble, au Chili.




Une quatrième personne, une femme, également de nationalité haïtienne, et qui a réussi à survivre, a alerté les propriétaires qui ont découvert les trois corps sans vie sur un lit. Il s’agit de deux hommes et une femme dont les documents d’identité n’ont pas encore été retrouvés au moment du constat.

Apparemment, ils seraient morts par inhalation de monoxyde de carbone, après que ces deux couples, arrivés mercredi dans la zone, ont allumé du charbon pour affronter les basses températures de la nuit, à l’intérieur d’une pièce de maison qu’ils partageaient à la rue Pedro Aguirre Cerda #254, dans un immeuble de deux étages.

« Vers huit heures trente (08:30), la survivante a communiqué avec ma femme. Celle-ci est allée voir ce qui s’est passé à l’intérieur du logement et est tombée sur le drame », a déclaré Froilán Aguayo, propriétaire des lieux.




Le Commissaire Luis Garrido, chef de la brigade des homicides de Chillan, a expliqué que « l’idée est de d’élucider les circonstances du drame. Mais, c’est une autopsie appropriée qui pourra révéler si vraiment ils sont morts d’un empoisonnement au monoxyde de carbone. »

« Lors de l’inspection oculaire, nous avons vu qu’il y avait les restes d’un brasier », a déclaré le commissaire aux médias locaux.

Des contacts ont été établis avec le département de l’immigration du gouvernement provincial de Ñuble, ainsi qu’avec l’ambassade d’Haïti au Chili pour l’achèvement des procédures correspondantes, a appris Rezo Nòdwès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.