Tirer partie des mégadonnées dans la lutte contre la pauvreté extrême

Vendredi 2 mars 2018 ((rezonodwes.com))-– Le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, a annoncé que l’institution allait s’associer à la GSMA et aux opérateurs de téléphonie mobile à travers le monde afin de tirer parti des mégadonnées (ou “big data” en anglais) générées par l’internet des objets (« Internet of Things » ou IoT) pour contribuer à la lutte contre la pauvreté extrême et favoriser l’émergence de nouvelles sources de croissance économique.




Annoncée au Mobile World Congress 2018 à Barcelone, l’initiative va mettre au jour de nouvelles connaissances en exploitant les données anonymes collectées par les opérateurs de téléphonie mobile grâce aux objets connectes et aux smartphones. Elle appelle également les industriels, les agences de développement et les gouvernements à travailler ensemble pour créer un environnement propice à l’exploitation des objets connectes tout en garantissant la protection des données personnelles. Il s’agit là de la première initiative de grande envergure entre l’industrie de la téléphonie mobile et une banque multilatérale de développement. Elle sera lancée a l’initiative de la GSMA, qui représente quelque 800 operateurs de téléphonie mobile et plus de 300 fabricants et autres industriels du secteur.

L’expansion des réseaux mobiles a créé une infrastructure mondiale qui génère d’énormes quantités de données inestimables pour le développement social et économique. Il y a plus de 3,8 milliards d’abonnés mobiles uniques dans les pays en développement ; Sur ces marchés, plus de personnes ont accès à un téléphone mobile qu’à l’eau potable ou l’électricité. La GSMA estime qu’il y aura 25 milliards de connexions à l’Internet des objets dans le monde d’ici 2025 avec des applications dans tous les domaines, de la surveillance des récoltes en temps réel jusqu’à la détection des fuites dans les réseaux de distribution d’eau. La prolifération des objets connectes va produire une série d’informations nouvelles qui doit faciliter le travail des professionnels du développement.

« L’industrie des réseaux mobiles fournit la connectivité indispensable aux pays pour débloquer de nouveaux moteurs de croissance économique, aider le système mondial à fonctionner pour tous et répondre aux aspirations croissantes du monde », a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. « Grâce à cette initiative, nous nous associerons à l’industrie du mobile pour exploiter l’IoT, le big data et d’autres nouvelles technologies pour résoudre les plus grands défis du monde. »

« Cette nouvelle initiative avec le Groupe de la Banque mondiale tirera parti des réseaux mobiles que nous avons construits et des services que nous fournissons pour relever certains des défis les plus urgents auxquels notre monde est aujourd’hui confronté », a déclaré Mats Granryd, directeur général de la GSMA. « IoT et big data, nous avons la capacité de fournir des idées qui peuvent être utilisées dans un large éventail d’applications, de l’agriculture à la protection de l’environnement et au-delà. Nous sommes heureux de travailler avec la Banque mondiale sur cette initiative critique et d’encourager nos opérateurs globalement à se joindre à cet effort. »




L’initiative appelle les opérateurs mobiles à utiliser les données qu’ils collectent à travers leurs services IoT existants ou à travers de nouveaux pilotes et partenariats afin de fournir des informations et des analyses pour concevoir et améliorer les projets. Cela peut potentiellement améliorer les résultats de développement des projets du Groupe de la Banque mondiale – au cours du dernier exercice financier, l’institution a engagé environ 62 milliards de dollars pour de nouveaux projets dans les pays à revenu faible et intermédiaire. Les opérateurs et les gouvernements bénéficieront également d’une utilisation accrue des big data pour le développement, car ils peuvent permettre de fournir des services de meilleure qualité, de créer de nouveaux indicateurs et statistiques et d’améliorer la qualité de vie des utilisateurs et des citoyens en général.

Le Groupe de la Banque mondiale dispose déjà d’exemples réussis d’application de l’IoT et de mégadonnées mobiles aux projets. En Inde, des capteurs en forme de jonctions – des dispositifs portables de collecte de données IoT – permettent aux utilisateurs de surveiller automatiquement les émissions nocives de leurs poêles, et les données qu’ils génèrent aident à passer à des fourneaux plus propres.




De plus, le Groupe de la Banque mondiale se joindra au Groupe consultatif sur les mégadonnées pour le bien social de la GSMA. La GSMA est un partisan des initiatives de développement impliquant les réseaux mobiles et est l’un des premiers membres du Partenariat pour le Développement Numérique(Digital Development Partnership ou DDP en anglais), dirigé par la Banque mondiale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.