Sport : Haiti sur le point d’être exclu des compétitions internationales

La formation dans un délai d’environ 4 mois de l’Agence Nationale Anti-Dopage (NADO) et du comité appelé à faire appliquer le Code Mondial Anti-dopage pourrait sauver le sport haïtien 

Vendredi 14 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– En février 2015, le pouvoir Tèt Kale 1, après un entretien entre le ministre des sports, Jimmy Albert et  le président de la Commission technique CIO-ODEPA (Organización Deportiva Panamericana) Michael FENNELL, avait annoncé, en grande pompe, la mise en place de l’Agence Nationale Antidopage en Haïti, afin d’éviter que des athlètes haïtiens soient exclus des compétitions sportives internationales dans l’avenir.




Des années après, Haïti est toujours au même point. Par contre, les sanctions pourraient pleuvoir sur les infortunés sportifs du pays qui pourraient, sans une action célère des autorités, se trouver dans l’incapacité de participer aux compétitions internationales à partir de janvier prochain.

En fait, cette structure devant être composée de deux membres de l’État haïtien, deux membres du COH (Comité Olympique Haïtien) et un membre de la société civile issu des barreaux de l’ordre des avocats, aurait dû être créée depuis 2005, après la signature par Haiti du document de base harmonisant les politiques, règles et règlements antidopage des organisations sportives et des autorités publiques à travers le monde.

Mais, tout au cours de ces treize années, les promesses des politiques haïtiens n’ont jamais été tenues, mettant finalement en danger l’avenir de plusieurs centaines de jeunes ayant adopté le sport comme activité principale.




Créée le 10 novembre 1999, l’Agence mondiale antidopage (AMA), ayant son bureau principal à Montréal, est une fondation internationale indépendante, chargée de promouvoir, coordonner et superviser la lutte contre le dopage dans le sport.

Ses activités principales comprennent la recherche scientifique, l’éducation, le développement de programmes antidopage et la surveillance du respect du Code mondial antidopage – le document harmonisant les règles liées au dopage dans tous les sports et dans tous les pays.

L’AMA publie également chaque année la Liste des substances et méthodes interdites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.