Sommet des Amériques: Mise en garde de la Bolivie contre une fausse lutte contre la corruption

Des gouvernements légitimes peuvent être renversés sous la base de pratique de la corruption, alerte Evo Morales voyant d’un autre œil « l’Engagement de Lima », adopté à l’issue du 8e Sommet des Amériques




Lima, dimanche 15 avril 2018- Le président de la Bolivie, Evo Morales, qui participait au VIIIe Sommet des Amériques, a lancé samedi une mise en garde contre « une fausse lutte contre la corruption » derrière laquelle il pourrait bien se cacher des intentions de « renverser les gouvernements élus légitimement ».

« Nous avertissons qu’aujourd’hui, ils ont l’intention d’utiliser un faux combat contre la corruption pour renverser les gouvernements démocratiques légitimes et les projets de changement« , a déclaré le président bolivien dans son discours au 8ème Sommet des Amériques.

La presse péruvienne a fait grand echo de l’intervention de M. Morales dont la présence à Lima, au forum des Amériques, n’est pas passé inaperçu.




M. Morales, qui intervenait à la tribune, à tour de rôle après les présidents du Pérou et de l’Argentine, a également pris la défense de l’ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, emprisonné sous l’accusation de blanchiment d’argent.

Il a également plaidé pour que la lutte contre la corruption s’étende aux paradis fiscaux.

Par ailleurs, le président Jovenel Moise dans son discours, s’est félicité des progrès accomplis par son administration pour endiguer la corruption en Haïti, sans toutefois faire référence au rapport de dilapidation de fonds de PetroCaribe interdit de tout débat au Parlement, depuis le 1er fevrier dernier.

2 pensées sur “Sommet des Amériques: Mise en garde de la Bolivie contre une fausse lutte contre la corruption

  • 15 avril 2018 à 1:27
    Permalink

    Sa Morales di ya gen sans, men jisteman, fok bagay yo fèt pou byen pèp yo e non pou enperyalis meriken. Sa vle di fok gen youn komisyon endepandant entènasyonal ki fome de delege pèp lan kontinan-an pou deside de ranvèsman gouvènman (prezidan ak premy minis kowonpi) toukòm ansyen moun sa yo ki te detounen lajan pèp yo nan Amerik la. Mateli ta dwe sevi ekzanp, limenm ak lòt fatra yo rele Bèlriv la, tandike jovnel ta dwe sou lis ankèt pou soup son lavaj lajan e pwoteksyon kriminel ki volè leta.

    Répondre
  • 15 avril 2018 à 1:46
    Permalink

    Evo Morales gen rezon fè mizangad sou fo lit kont koripsyon an. Li mande pou lit kont koripsyon an rive jiska paradi fiskal yo. Anfèt, lit kont koripsyon an se yon jwèt fòs reyaksyonè lokal ak peyi kolon enperyalis yo kapab itilize kont moun ki petèt gen men yo tranpe nan koripsyon yon fason menm minimòm men ki pa vle mache nan politik sanginè anti pèp yo. Sepandan, yo fèmen je sou sila ki nan gwo koripsyon men ki dakò kraze pwòp peyi yo ak pèp yo tankou pa ekzanp koriptè opouvwa ann Ayiti yo.

    Se sa Evo Morales vle di lè li di yo gen entansyon itilize yon fo konba kont koripsyon pou ranvèse gouvènman demokratik lejitim ak pwojè chanjman. E yo fè sa vre, tankou o Brezil ak sa yo fè Dilman Youssef la epi jan yap anpeche ansyen prezidan Brezilyen Luiz Inacio Lula da Silva pou li pa kapab vin kandida nan kous prezidansyèl la pandan ke se li ki devan nan tout sondaj ki fèt. Peyi kolon enperyalis yo nan konfyolo ak oligachi lokal yo, jounen Jodi a, devlope estrateji pou itilize lalwa ak lajistis pou destabilize de gouvènman ke pèp la eli demokratikman yo men ki pa vle mache nan lojik kraze brize pèp yo. Men yo pa gen menm atitid la fas a malandren parèy yo opouvwa tankou malpouwont reyaksyonè, san vègòy opouvwa ki fon nan koripsyon ann Ayiti yo.

    Koriptè opouvwa ann Ayiti yo ap kraze peyi a ak pèp Ayisyen an. Peyi kolon enperyalis yo ak reyaksyonè lokal yo kolabore trè byen ak yo paske se menm kò mafya ansanm ak yo. Tout tantativ pou kase fèy kouvri sa vwe a lechèk paske tout je tout moun kale e ap gade anba rad tout swadizan “dirijan” nan peyi a. Si w vle panse moun pa wè w, bagay ki regade w. Lè sa a, wap jwe a lotrich kote ou kouvri tèt ou pansan pèsonn pap wè w. KORIPSYON AN SOU TOUT LALIY, E A TOUT NIVO NAN PEYI A!

    Pou vreman pran kontrepye koripsyon an, fòk nou ale nan sous la menm ki se KAPITALISM-ENPERYALISM LA. EKSPLWATASYON KAPITALIS-ENPERYALISM LA SE SOUS, BAZ AK KÒZ FONDAMANTAL KORIPSYON KI BANNOU TOUT MIZÈ SA A, TOUT SOUFRANS LIMANITE AN JENERAL A TOUT NIVO. KIDONK, POU FINI AK KORIPSYON, DEFINITIVMAN, FÒK NOU ABOLI KAPITALISM-ENPERYALISM LA TOU KOU.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.