RD-Corruption: Fausse déclaration d’impôts, 2 entrepreneurs vont en prison pour 2 ans

Il semblerait malgré tout que seulement chez les voisins d’Haïti que la justice, élevant une nation, demande des comptes à tout citoyen sans exception. Le « Rapport Beauplan« , à peine publié, les ponces Pilate pleurnichent déjà et l’envoient aux murs de lamentations pour dilapidations. Leur spécialité. Alors qu’en République dominicaine, des entrepreneurs font route pour la prison et doivent payer des amendes pour fraudes fiscales




Santo Domingo, lundi 13 novembre 2017 ((rezonodwes.com)).-Avec leurs pattes de griffes recouvertes de gants de velours pour démantibuler en moins de dix ans, quelques trois milliards de dollars des fonds de Petro Caribe, et par la suite, des larmes de crocodile versées lundi matin, par plusieurs d’entre eux, les haïtiens ne verraient pas de sitôt un seul des noms indexés dans le rapport-Beauplan sur la dilapidation des fonds de Petro Caribe faire route ensemble pour la prison.

Ailleurs en République Dominicaine, comme s’il était besoin pour nous donner des leçons de moralité, en temps réel, la justice de ce pays vient de condamner à 2 ans de prison ferme, deux entrepreneurs pour malversations.

En effet, la deuxième chambre criminelle du district national dominicain a condamné lundi deux hommes d’affaires à deux ans de prison après avoir été reconnus coupable d’avoir porté atteinte à un tiers en envoyant à la Direction générale des impôts internes (DGII) des rapports de dépenses et des factures de transactions frauduleux.

En plus les entrepreneurs, de fameux prisonniers, Luis Ernesto Arias Pérez (Oriolis) et Amado Arnulfo Arias Pérez (Amado Dipley), représentants de l’entité A2MEDIA, ont également été condamnés à verser une indemnité de sept millions de pesos chacun, en faveur du plaignant Juan Rodriguez Santos, auquel le tribunal a accordé gain de cause.




Si aucun des articles du Code pénal cités dans le rapport de la Commission-Beauplan, n’a fait peur ni à Wilson Laleau, Jean-Max Bellerive, Stéphanie Vildrouin, Laurent Lamothe… néanmoins, de l’autre côté de la frontière où les Verts (Verde) contraignent les autorités à l’établissement d’un état de droit, les articles 150 et 151 du Code pénal dominicain évoqués par un juge, ont à eux seuls suffi pour envoyer derrière les barreaux les deux riches entrepreneurs.

Selon l’acte d’accusation, ils sont condamnés à 2 ans de prison pour falsification de documents commerciaux au détriment du plaignant. Une activité qu’ils ont délibérément entreprise, selon le juge, pour échapper au paiement des montants correspondants aux transactions effectuées devant faciliter des prélèvements des taxes pour le compte de la DGII.

En Haïti, le rapport-Beauplan sera-t-il un document de plus à jeter dans la poubelle de l’histoire ? Alors Honorables Sénateurs de la République, étonnez-nous tout en vous montrant une fois de plus utiles à la Nation.

Une pensée sur “RD-Corruption: Fausse déclaration d’impôts, 2 entrepreneurs vont en prison pour 2 ans

  • 14 novembre 2017 à 8:27
    Permalink

    Veritè au delà des Pyrennèes, erreur en deça. Comme si en un tour de main, un pays où sèvit une corruption gènèralisèe va devenir champion de l’honnètetè. Haitiens naifs kwèr lan Tonton Noèl. Pa tap gain assez plass lan prison pou mètè vòlèr en commençant par les accusateurs eux mèmes. Si yo tè honnètt vrè yo pa tap lan òkènn pozition.Mounn ki sèriè pa progrèssè lan Haiti Thomas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *