Pays de merde? Un Haïtien brûle en public son visa américain

Gonaives, Samedi 13 janvier 2018 ((rezonodwes.com))– Vexé par les propos méprisants tenus par le président des États-Unis, Donald Trump, à l`endroit d`Haiti, le professeur Kersaint Berlins Belande, résident de la ville des Gonaives, a pris la décision d`arracher de son passeport la page sur laquelle a été estampillée le visa américain et l`a brûlée publiquement sur la place d`armes de la cité de l`Indépendance, aux pieds du monument du père fondateur de la nation, Jean Jacques Dessalines.




« Cette décision, bien que personnelle, n`est pas émotionnelle », a expliqué le professeur Belande aux journalistes. Il a indiqué ne plus vouloir mettre les pieds aux États-Unis afin de protester avec force contre les mots outrageux utilisés par Donald Trump pour qualifier Haiti et des pays de l`Amérique Latine et d`Afrique.

Belande a dit espérer que les autorités haïtiennes pourront afficher leur position contre cette déclaration de Trump qui montre que celui-ci ne maîtrise pas l`histoire de son propre pays, car, rappelle-t-il, les fondateurs de la nation haïtienne ont apporté leur soutien à la lutte pour l`indépendance des États-Unis, en combattant, notamment à Savannah.




Noton que le visa américain a été accordé à Kersaint Berlins Belande le 30 octobre 2013 et devrait arriver à expiration le 28 octobre 2018.

avec Rolguy Docteur

2 pensées sur “Pays de merde? Un Haïtien brûle en public son visa américain

  • 13 janvier 2018 à 4:37
    Permalink

    si j’etais a la place de ce compatriote, je ne brulerais pas mon visa americain. Les USA c’est pas le president du pays, mais un homme qui passe. Le peuple Americain est bon; je n’ai jamais vu un peuple aussi genereux et sensible! Ce que nous devons faire comme peuple (ceux qui sont beaucoup plus eduques et informes), nous devons aider notre peuple a savoir comment bien choisir un president pour notre Chere Haiti Cherie. Apres avoir avale comme president un bandit de grand chemin, nous avons commis encore une fois une erreur colossale en votant un « RESTAVEK » de Marthelly et de la bourgeoisie mechante haitienne. Les propos malhonnetes du President Americain devraient etre un Wake-up Call » pour tous les haitiens contre les corrompus: presidents, ministres, senateurs, depute, DG ect… Haiti doit sortir de ce « Shithole » avec le courage la determination du peuple dessalinien. Nous devons continuer, concretiser le reve du Pere Joseph Simoly de voir un Haiti melielleure pour ses fils et filles en combattant enerrgiquement et pacifiquement contre la corruption e contre tous les corrompus du pays. VIVE HAITI!!! VIVE LE PEUPLE HAITIEN, ABAS LES CORROMPUS ET LES DROGUES DEALERS AU PARLEMENT!!!

    Répondre
  • 14 janvier 2018 à 2:10
    Permalink

    Tout Ayisyen, Afriken ak tout moun konsyan dwe leve kanpe ak yon sèl vwa kont pwopo rasis Trump yo asavwa Ayiti ak peyi Lafrik yo se “peyi de merde.” 2 ti remak sou pawòl de move gou sa a de Donald Trump, prezidan meriken.

    1) Trump oze di a hot vwa fason tout establishment rasis Etazini ak tout lòt peyi enperyalis Ewopeyen yo ipokritman trete peyi sila yo de tout tan de tout fason. Trump repete byen wo e fò sa tout lòt zakolit enperyalis meriken yo toujou di tou ba.

    2) Eta peyi domine pa enperyalis yo, tèlke Ayiti ak peyi Lafrik yo ki fè Trump kapab refere a yo tankou “peyi de merde,” se anfèt pwodui ak konstriksyon pratik ak politik agresyon, entèferans, entèvansyon militè, finansyè ak ekonomik peyi enperyalis yo menm. E yo fè sa avèk akò de souflantyou, de konze, de trèt ala nasyon nan klas dominan reyaksyonè yo, boujwa, grandon ak politisyen abolotcho yo nan leta Ayisyen an. E sa valab pou anpil peyi ann Afrik tou.

    Kidonk, klas dominan reyaksyonè yo ak politisyen abolotcho yo patisipe an plen nan konstriksyon “peyi de merde” la nan jan yo konplis ak koube anba agresyon enperyalis sou Pèp la san limit.

    Nan ka Ayiti menm, nou konnen jan yo konstwi “peyi de merde” la: Se tout Pratik agresyon enperyalis meriken fè nan peyi a depi anvan lokipasyon meriken 28 Jiyè 1915 la, an pasan pa plizyè koudeta militè, touye kochon kreyòl nou yo, kraze tout endistri/antrepriz nasyonal nou yo, rive jouk jounen jodi a nan montaj eleksyon/seleksyon malatchong ak konplisite klas dominan reyaksyonè Ayisyen an epi politisyen abolotcho Ayisyen yo. Se yon bann mèsenè ki pa kwè nan peyi, ni Pèp men ki kwè nan piye, vòlò, plen pòch yo tousèl epi kraze peyi a ak Pèp la nètale. Se karapas sa yo ki nan lelit ekonomik ak politik peyi d Ayiti ke yo dayè trete tankou yon savann (“peyi de merde”).

    Ositou, Pèp la dwe leve kanpe kont pwopo rasis Trump yo men li dwe an menm tan tou leve kanpe kont konplis enperyalis yo ki ede yo konstwi “peyi de merde” la, asavwa klas dominan reyaksyonè Ayisyen yo ak politisyen abolotcho Ayisyen yo.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.