Paris : Trois voitures incendiées lors d`une violente manifestation ce matin

Les premières actions de l`administration Macron provoque des levées de boucliers de la part des travailleurs et de certains groupes politiques. Après les manifestations des fonctionnaires, un groupe de l`extrême gauche se sont rassemblés ce matin contre les ordonnances réformant le droit du travail




Jeudi 12 octobre 2017 ((rezonodwes.com))– Vers 7h50 du matin, environ 80 personnes de la mouvance contestataire, dont « une trentaine était cagoulées », se sont réunis dans le Bois de Boulogne à Paris, en marge d’un congrès de directeurs de ressources humaines d’entreprises du CAC 40. La ministre du Travail Muriel Pénicaud devait intervenir jeudi matin, durant le congrès, mais a dû annuler.

« Réservons le meilleur accueil à Muriel Pénicaud, la DRH de l’entreprise France », avait appelé le site consacré à cette « chasse aux DRH ».

Quarante et un protestataires ont été interpellés pour « jets de projectiles sur agents de la force publique, port d’arme prohibé, et participation à un attroupement en étant porteur d’une arme », lors de ce rassemblement non déclaré, a informé la préfecture de police qui a également fait état de trois voitures incendiées par les manifestants.

Cinq personnes ont été placées en garde à vue jeudi, selon Reuters. De source judiciaire, on précise que l’enquête porte sur les chefs de « violences sur personne dépositaire de l’autorité publique » et « dégradations de biens privés par moyens dangereux pour les personnes »




Outre l`action de ce groupe de contestataires, la Mobilisation nationale « APL : pas d’économies sur le dos des locataires ! » est prévue pour le samedi 14 octobre 2017 (contre la baisse des APL programmée à partir du 1er octobre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *