Manif : Les ouvriers réclament 800 gourdes par jour comme salaire minimum!

Port-au-Prince, vendredi 19 mai 2017 ((rezonodwes.com))– Des ouvriers du parc industriel (Sonapi) ont marché pacifiquement dans les rues de la capitale haïtienne vendredi matin pour réclamer la fixation du salaire minimum journalier à 800 gourdes, alors que le salaire minimum actuel est autour de 200 gourdes.




Membres de plusieurs syndicats dont Batay Ouvriyè, Plasit-bo, Gostra-Cstp et Cnoha, ces ouvriers qui travaillent en majorité dans les usines de sous-traitance textile ont voulu faire entendre leur voix afin d`exiger un salaire plus raisonnable, face à une inflation galopante et la décote accélérée de la monnaie nationale.

Les manifestants voulaient aussi attirer l`attention des responsables et en particulier, le locataire du Palais National, le président Jovenel Moise, sur la précarité de leur existence et le bien fondé de leurs revendications en ces temps difficiles.




Ces ouvriers, pour la plupart munis de branches d`arbres, ont dénoncé la décision de l`administration Moise-Lafontant d`augmenter d`environ 20% les prix des produits pétroliers sans tenir compte de la répercussion négative sur le coût de la vie et la dégradation des conditions de fonctionnement des citoyens haïtiens.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *