« Le Coin de Lisa » présente : Les 5 chansons immortelles de Charles Aznavour

« Ses chansons ont été un baume pour des millions de personnes, un remède, une consolation », a déclaré le président français Emmanuel Macron, félicitant Aznavour pour la qualité des textes et la promotion de la France.

« Le Coin de Lisa« , une rubrique bimensuelle d’un nouveau genre parue sur Rezo Nòdwès, se veut à la fois proche du public littéraire et du monde du spectacle musico-artistique. Le « Coin de Lisa » présenté par Lisa Remilien, est désormais votre page pour la promotion de vos activités musicales et récréatives. Au « Le Coin de Lisa« ; la poésie, les ventes-signature, les découvertes ou redécouvertes d’un tube, les faits divers…on en parle par texte ou en vidéographie. Pour toutes informations supplémentaires, contactez nous à l’adresse suivante : redactionrezonodwes@gmail.com




New York, dimanche 7 octobre 2018 ((rezonodwes.com))–Ce soir, j’ai le plaisir de présenter les 5 meilleures chansons de Charles Aznavour ayant marqué fortement les belles années de la musique française. Et vous devriez vous en rendre compte que ce n’est pas pour sans raison apparente que j’ai choisi de débuter ainsi le premier segment « Le Coin de Lisa« .

Aznavour est décédé la semaine dernière à l’âge de 94 ans après une carrière de huit décennies au cours de laquelle il a donné des thèmes emblématiques à la chanson française.

J’ai eu l’ultime chance d’assister le 15 octobre 2016 à un spectacle d’ Aznavour me ramenant en arrière à mes années d’adolescence. En direct ou en différé, ses compositions font toujours vibrer le cœur. Si la France lui a rendu hommage mérité lors d’une cérémonie solennelle et subtile qui contrastait fortement avec le caractère enjoué du chanteur, nous nous contenterons de reproduire et de partager avec vous ou de vous faire revivre 5 de ses plus beaux succès.

  1. Les comédiens. (Jacques Plante / Charles Aznavour, 1962).Aznavour rend hommage aux comédiens et, accessoirement, à la lignée familiale de comédiens et de chanteurs de rue de son enfance. La chanson finit par devenir un hymne au monde du spectacle et, pour leurs récitals réunis au Palais des Congrès de Paris en 1991, Charles Aznavour et Liza Minnelli uniront leurs âmes jumelles d’étranges comiques. Alain Resnais la sauvera pour la bande originale de son avant-dernier film, Vous n’avez encore rien vu (2012).



  2. La plus belle pour aller danser. (Charles Aznavour / Georges Garvarentz, 1964).

    Quand Sylvie Vartan a couronné les hit-parades avec la chanson La plus belle pour aller danser, elle n’imaginait pas qu’elle allait devenir avec le temps la bande-sonore qui allait l’accompagner sur scène dans les cinquante prochaines années. Aznavour a immortalisé ce moment où la beauté de la jeunesse illumine la vie.

     

  3. Qui. (Charles Aznavour, 1963)

    La chanson voyage dans le temps au rythme du boléro avec Los Machucambos, dans la voix du crooner de pop pop errant, Scott Walker, et sur les bords de la salsa en compagnie de Yuri Buenaventura, un antillais des plus francophones. Serrat ne peut échapper à son influence et insister, suivi de sa ballade « post mortem » Si la mort piétine mon jardin.

     

  4. Aznavour se plonge dans la nostalgie et transforme la piste d’une boîte de nuit à la mode en une élégante salle de bal vêtue de noir et blanc, tandis qu’un couple glisse dessus comme s’il s’agissait d’une réplique de Fred Astaire et de Ginger Rogers. Comme d’autres chansons de l’artiste, la chanson jouira d’une excellente seconde vie musicale dans sa version anglaise, The Old Fashioned Way, qui avait même signé Cole Porter.

     

  5. Hier encore. (Charles Aznavour, 1964).

    Dans cette trilogie de la chanson toujours mentionnée et composée des noms de Georges Brassens-Jacques Brel-Léo Ferré, le nom d’Aznavour est souvent relégué au second plan, une classification injuste pour l’un des créateurs qui a créé des ballades plus intenses et émouvantes. Comme le souligne Maurice Chevalier, Aznavour « est le premier à chanter l’amour, comment il se sent, comment il est fait, comment il est souffert ».

     

Aznavour à 40 ans réalise un premier bilan biographique et met en circulation l’un de ses thèmes les plus célèbres du futur. La chanson fera l’objet de plusieurs versions grâce à sa traduction en anglais, Yesterday When I was Young. Parmi les plus mémorables et les plus émouvants, le Britannique Dusty Springfield.

Hier et aujourd’hui encore, nous continuons de fredonner ses morceaux dont l’inoubliable « Bon Anniversaire » joué ou dédié à chacun de nous, au moins une fois dans notre existence. A chaque pays, son chanteur légendaire, la France vient d’enterrer le sien qui est tout simplement parti mais n’a jamais quitté nos pensées.

Lisa Remilien
auteure de : « Galaxie des Rêves » « Beauty in my Dreanmland » [bientôt un autre ouvrage à paraître]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.