Justice – Chili : Un Haïtien réclame 271 millions de pesos à son ex patron

Jeudi 6 décembre 2018 ((rezonodwes.com))– Un travailleur haïtien a intenté une action en justice contre la société forestière où il avait été engagé après avoir perdu quatre doigts de la main dans un accident alors qu’il utilisait une machine de manutention du bois sans avoir reçu la formation nécessaire.




Dominique Melvin, 27 ans, est arrivé au Chili en juin 2017 et un mois plus tard, il travaillait pour la société Serfocom, spécialisée dans le sciage, le rabotage et la vente de bois brut, dans la région de Biobío.

Le 16 novembre de la même année, la main gauche du travailleur a été coincée dans la chaîne d’un convoyeur appelé « machine à étincelles », qui ne fonctionnait pas normalement et lui a écrasé la main.

Après avoir constaté que la machine avait provoqué l’amputation de l’index, du majeur, de l’annulaire et de l’auriculaire, Melvin est entré en état de choc et a reçu un diagnostic de stress post-traumatique.

Après l’accident, l’entreprise a présenté au travailleur une offre informelle de 500 000 pesos et un voyage retour vers Haïti. Mais, Melvin a refusé et a engagé une action en dommages et intérêts pour accident devant le deuxième tribunal du travail de Los Angeles du Chili, avec l’aide de l’avocat spécialisé dans ce type d’affaires, Jorge Segura.




Le document demande une indemnisation pour les dommages moraux (corporels, psychologiques et esthétiques) et patrimoniaux (pertes de profits), principalement parce que Melvin a été laissé avec sa main inutilisable et qu’il a eu de nombreuses difficultés à retourner sur le marché du travail.

La défense du travailleur demande le paiement de 140 millions de pesos pour dommages moraux et de 131 328 000 pesos pour manque à gagner. Soit plus de 270 millions de pesos au total.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.