Insécurité : Le pouvoir actuel sur le banc des accusés!

Le responsable du Réseau National de Défense des Droits Humains, Pierre Espérance, met la responsabilité de la brusque remontée du climat d`insécurité dans le pays sur le compte de l`administration Martelly-Paul.

Selon le militant des droits humains, la plupart des crimes commis ces temps-ci, sont l`œuvre des évadés de prisons, des prisonniers graciés par le président Martelly et des membres des ramifications du réseau de gang Galiil, dirigé par Sonson La familia Ethéard, un proche du président Martelly.

Le défenseur des droits de la personne accuse aussi la BOID (Brigade d’opération et d’intervention départementale), qui, d`après lui, a distribué des munitions dans des quartiers populaires afin d`alimenter l`insécurité.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.