Haïti – produits dominicains : au plus vite, Santo Domingo voudrait conclure un accord commercial avec Port-au-Prince

Au lendemain de leur refus systématique d’apposer leur signature au bas d’un « Pacte sur les Migrations« , document rédigé et soumis par les Nations-Unies à l’appréciation de nombreux dirigeants de la planète, les autorités dominicaines cherchent maintenant à formaliser un accord commercial avec Haïti considéré pour eux comme un « partenaire stratégique » pendant qu’elles ne veulent pas compromettre leur intérêt national avec un tel projet de l’ONU





Jeudi 6 décembre 2018 ((rezonodwes.com))–Qui dit signature d’un protocole d’accord commercial, voit déjà l’invasion en ordre rangé des produits dominicains partout en Haïti lequel pays, en revanche, n’a presque rien à exporter vers la République Dominicaine malgré qu’un patronat haïtien persiste à faire croire qu’on ne change pas une « équipe qui gagne« .

« L’objectif principal de cet accord est d’éliminer les obstacles et les situations irrégulières qui affectent depuis des années les relations commerciales entre les deux pays », a déclaré jeudi le chancelier dominicain dans un entretien accordé à un groupe d’étudiants en Communication Sociale et Presse Digitale de l’Institut Technologique de Santo Domingo.

Miguel Vargas Maldonado a ajouté qu’ « Haïti est un partenaire stratégique pour la République dominicaine et a regretté du fait qu’il n’ait pas été possible d’établir un accord qui, à son avis, serait bénéfique non seulement pour la République dominicaine, grâce aux exportations d’un plus grand nombre de produits, mais aussi pour la nation voisine, qui alors imposera des droits de douane et des taxes et qui bénéficiera du volume des échanges« .




Le ministre Maldonado a souligné que son pays s’engage beaucoup plus dans les accords de libre-échange, spécifiant qu’ avec ces alliances cela permet de garantir les exportations, de renforcer la marque de fabrique des produits dominicains à l’extérieur et attirer les investissements étrangers directs.

En attendant que les autorités haïtiennes viennent à conclure un accord commercial avec eux, le Chancelier dominicain a révélé la possibilité pour son pays de signer de futurs accords du même genre avec le Chili, le Mexique et Cuba et que concrètement, quatre accords avec les Émirats arabes unis et trois avec la Russie avaient déjà été signés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.