Haiti lancera bientôt son premier satellite dans l’espace

Port-au-Prince, mercredi 27 juin 2018 ((rezonodwes.com))– Haiti va entrer bientôt dans le club très sélect des pays ayant mis en orbite leur propre satellite, a annoncé avec fierté, l’haitiano-américaine Christine Souffrant Ntim, initiatrice de Haiti Tech Summit, un sommet technologique qui est actuellement à sa deuxième édition et qui se tiendra jusqu’en 2030.




Celle qui a déjà fait entrer dans le pays les plus grands géants technologiques comme Google, Twitter, Facebook, Uber, etc… a affirmé que ce satellite, s’il existait en 2010 aurait été d’une grande utilité lors du tremblement de terre et aurait permis au pays de ne pas dépenser de fortes sommes d’argent pour payer d’autres pays afin de pouvoir communiquer et retracer les déplacements de la population.

« Nous allons créer la première agence spatiale de toute l’histoire d’Haiti », a-t-elle indiqué, enthousiasmée.

Cette année dans le cadre de la deuxième édition de Haiti Tech Summit, Christine Souffrant Ntim a permis au public de faire la connaissance de 100 speakers parmi les plus influents dans les monde, dont le PDG de Twitter, Jack Dorsey.

Entrepreneure haitiano-américaine, experte dans les écosystèmes de start-ups dans les marchés émergents, Christine Souffrant Ntim a figuré dans le Forbes 30 under 30, AdAge 40 Under 40, la liste Haiti Changemakers 1804, Singularity NASA, Entrepreneur Magazine, Huffington Post, Inc Magazine et bien d’autres encore.




Elle présente l’entrepreneuriat numérique, le piratage, les start-ups, la technologie exponentielle, l’image de marque personnelle à plus de 20 conférences en une année et est bien sur, co-fondatrice de Haiti Tech Summit.

 

Photo de Christine Souffrant Ntim.
Christine Souffrant Ntim accueillant le PDG de Twitter à Port au Prince

8 pensées sur “Haiti lancera bientôt son premier satellite dans l’espace

  • 28 juin 2018 à 10:01
    Permalink

    Une agence spatiale haitienne. Quelle affaire. Quelle reussite pour un pays en phase d’alphabetisation, au salaire per capita de 2$ par jour! Quelle reussite! Le journaliste devrait definir agence spatiale, car tout le monde n’est pas expert en astronomie! L’article est plutot opaque pour une premiere. S’il vous plait, plus d’informations sur ce miracle high tech! De grace.

    Répondre
    • 2 juillet 2018 à 5:23
      Permalink

      Dan mon ignorance je croyais qu’une agence spatiale était un programme NATIONAL et non l’affaire d’un jeune entrepreneur qui a Vendedy.com a son actif. Vous prenez les lecteurs pour des retardés mental ou des animaux tout simplement.

      Répondre
  • 28 juin 2018 à 11:17
    Permalink

    Et si Haïti intégrait la longue liste des pays capables de nourrir leur population… beaucoup d’Haïtiens ne demanderaient pas plus !!!

    Répondre
  • 29 juin 2018 à 6:38
    Permalink

    Nous mangeons pour vivre, mais nous ne vivons pas que pour notre estomac.

    Répondre
  • 3 juillet 2018 à 1:12
    Permalink

    Excellente nouvelle
    Que Haïti à travers ce projet de base spécial surprenne encore une fois le monde. La ou crois le péril crois également ce qui sauve.
    Il n’est pas interdit de rêver c’est ce qui rend le monde heureux.
    Les inégalités existent en Haïti, la vie de certains haïtiens est parfois difficile mais Haïti n’a pas le monopole de la pauvreté. Les scientifiques haïtiens en partenariat avec des scientifiques du monde sont en droit d’installer une base spécial en Haïti qui sera un signe fort à la communauté internationale. Un pays devient prospère grâce à son génie créatrice.

    Répondre
  • 3 juillet 2018 à 10:35
    Permalink

    Voyons jusqu’ou ira le bluff technologique dans ce pays ou nous ne sommes meme pas a l’ere des latrines! Franchement, ces jours ci, finalement, le bluff rapporte. J’aimerais que les lecteurs jettent un coup d’oeil sur le site Vendedy.com et voir ce que cette femme appelle  » un break through ». Du pipeau, du bluff, du rien du tout.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.