Haiti – 3 jours de paralysie : Jovenel Moïse doit se prononcer!

Haiti en état de siège, donne l’aspect d’un navire sans gouvernail

Mardi 20 novembre 2018 ((rezonodwes.com))– Depuis plus de 72 heures, les activités sont paralysées dans plusieurs départements géographiques du pays, par une journée de manifestations dimanche suivie de deux journées de grève générale lundi et mardi.




Des échauffourées entre manifestants et policiers ont été enregistrées dans plusieurs régions notamment dans le Sud-Est, le Nord et le Sud et, près d’une dizaine de personnes ont perdu la vie durant ces protestations, dont certaines avec une balle à la tête.

Au Cap-Haïtien, où les petrochallengeurs et les partisans de l’ex sénateur Jean-Charles Moïse ont investi les rues, le gouvernement et l’armée remobilisée se sont inscrits aux abonnés absents lors de la célébration du 215e anniversaire de la Bataille de Vertières.

Lundi et mardi, les rues étaient quasiment désertes et les activités économiques pratiquement inexistantes, particulièrement dans la capitale. Les banques commerciales, les entreprises privées, les établissements d’enseignement et les institutions étatiques n’ont pas fonctionné.




Très peu de véhicules privés et de transport en commun ont été remarqués et même les petits commerçants du secteur informel étaient absents sur les trottoirs.

Pourtant, jusque dans l’après-midi du mardi, le président de la république, dont les manifestants et grévistes réclament le départ, se mure dans un lourd silence et ne s’est pas adressé à la nation pour tenter de calmer le jeu ou d’annoncer des mesures pouvant aider à résoudre la crise.

 

 

3 pensées sur “Haiti – 3 jours de paralysie : Jovenel Moïse doit se prononcer!

  • 20 novembre 2018 à 9:43
    Permalink

    Voilà c est partie ,on y arrive à la guerre civile.La cupidité des hommes du pouvoirs.A vouloir avoir toujours plus d argent et de pouvoir,qui subit le peuple comme si on avait besoin de ça.Peuple meurtrie par c est guerre du pouvoir.On connaît déjà les aboutissants certainement des morts innocents ou pas ,encore plus de pauvreté.un peuple apatride car tout les ayitiens demandent à partir .honte à vous Monsieur le chef de l état,honte à vous politiciens corrompus. S est ça liberté ou mourir je dirais mourir.Car vous tuez les enfants du peuples.Oui je mâche pas mes mots vous êtes une honte pour humanité. Je crie cette colère du font de mon cœur.

    Répondre
    • 21 novembre 2018 à 7:13
      Permalink

      Tu cries colère mais il faut avoir un peu de conscience. Vous, haïtien d’outre mer qui faites savoir que ça vous emmerde pourtant vous ne savez pas que c’est la manifestation. Vous avez l’habitude de piller,de voler au lieu de montre votre insatisfaction. Vous avez vu comment vous avez laissé le pays en 1984,en 2004 et maintenant en 2018. Je suis honte franchement d’être haïtien quand vous réagissez ainsi. Peuple d’egarement,peuple bafoué qui s’écrase lui même,qui évite son développement.

      Répondre
  • 23 novembre 2018 à 10:54
    Permalink

    La competence est un délit en Haiti, tout simplement parce que la mediocrité est aux commanded.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.