France/législatives: Le parti de Macron a raflé des sièges avec une majorité moins forte

Les Français ont voté ce dimanche 18 juin pour le second tour des élections législatives, qui a donné au président Emmanuel Macron une majorité absolue dans la nouvelle Assemblée nationale. Une française de 24 ans élue députée

Paris, dimanche 18 juin 2017 ((rezonodwes.com)).-La République en marche ! obtient la majorité absolue, mais la victoire du parti d’Emmanuel Macron est moins écrasante que prévu.




« Les Français ont préféré l’espoir à la colère » a affirmé le Premier-ministre français Edouard Philippe félicitant tous les élus, et notamment tous ceux pour qui cette élection est la première. M. Philippe a félicité également les élus des futures oppositions parlementaires en déclarant que « ce soir s’ouvre le temps de l’action pour la majorité présidentielle, rassemblée derrière le gouvernement pour réaliser le programme présidentiel« .

Pour Marine Le Pen « Nous sommes la seule force de résistance« . La présidente du Front national se félicite de l’élection de six députés du Front national. Elle perçoit « un état de lassitude et de fatigue vis-à-vis de la politique« . Pour elle, « l’abstention fragilise la majorité. A la faiblesse de la participation s’ajoute celle de la représentativité de la chambre élue ce soir« . Elle note que « le paysage politique a bougé considérablement. Le PS est décimé, les LR sont diminués et divisés« .

Quelque 47 millions de Français étaient appelés aux urnes pour renouveler les 577 sièges que compte l’Assemblée nationale. Les bureaux de vote, qui ont ouvert en métropole à 8 heures, l’étaient jusqu’à 18 heures, (presque 13:00 à Port-au-Prince). Une partie des Français d’outre-mer et de l’étranger ont voté dès samedi, notamment en Martinique, Guadeloupe.




La participation au second tour des élections législatives qui se déroulent dimanche dans l’Hexagone s’élève à 17,75% des inscrits à midi, soit une forte baisse par rapport à 2012 (21,41%), selon les chiffres communiqués par le ministère français de l’Intérieur. Le 11 juin, à la même heure, il était de 19,24%.

Ces législatives se déroulent au terme d’une longue séquence électorale, commencée dès l’automne avec la primaire de la droite, et marquée par la déroute des partis traditionnels et un bouleversement du paysage politique. Un renouvellement d’une ampleur inédite est attendu à l’Assemblée nationale. Seuls 222 députés sortants sont qualifiés pour le second tour.

LREM et le MoDem pourraient rafler 400 à 470 circonscriptions sur 577 (soit environ 75% à 80% du total), selon les projections, soit l’une des majorités les plus imposantes de la Ve République, très largement au-dessus de la majorité absolue (289 élus).




La benjamine des députés est Typhanie Degois, élue dans la première circonscription de Savoie pour La République En Marche. A 24 ans, elle sera la benjamine de l’Assemblée nationale française.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *