Flash : La remobilisation de l`armée inquiète le général Namphy!

A l`âge de 84 ans, et 31 ans après avoir accédé à la plus haute magistrature de l`état, l`ex général et putchiste Henri Namphy devient sage et opine enfin sur le sort d`Haiti, de l`armée et de l`occupation du territoire national par les forces étrangères

République Dominicaine, mardi 18 juillet 2017 ((rezonodwes.com))– « Haiti a trois problèmes : Education, Education, Education », a avoué l`ex-général président haïtien Henri Namphy au journal dominicain Listin Diario.

Dans cette entrevue exclusive, la première accordée après 29 ans d`exil, « Chouchou » estime qu`Haiti n`a pas d`État, n`a pas souvent de gouvernement et est totalement dépourvu d`institutions pouvant permettre de constituer un vrai état : le prototype parfait d`un état failli…




Pour Henri Namphy, si on veut développer le pays il faut commencer par la base, car aucune maison solide ne peut être construite sans des bases fortes. L`ancien chef d`état rejette la responsabilité de la situation lamentable du pays uniquement sur le dos des Haïtiens. « Des fois, on parle de la communauté internationale, mais les haïtiens sont les seuls responsables de l`administration haïtienne », soutient le général qui ajoute qu`en diverses occasions, comme lors du séisme du 12 janvier, des opportunités se sont présentées pour reconstruire un nouveau pays.  Malheureusement, le gouvernement a mal géré l`après-désastre et rien n`a pu être réalisé.

Concernant la remobilisation des Forces Armées d`Haiti, le général Namphy admet l`existence constitutionnelle des FAd`H, mais  conseille aux dirigeants de bien analyser cette décision, car on court un risque certain en introduisant des jeunes sans une formation adéquate dans les rangs de l`armée. « Le jeune fait partie de la société et vient avec le bien et le mal de cette société dans l`institution. Sans formation adéquate, le personnel n`est pas digne d`être militaire, ni policier, ni rien ».

A propos du départ de la Minustah, Henri Namphy indique que le salut doit venir d`abord des Haïtiens, même s`il nous faut l`aide de la communauté internationale. « Regardez, Haïti a toujours eu l’occupation étrangère. Mais lors de la première occupation de 1915, le gouvernement du président Louis Borno, avec une solide équipe de négociation, a pu organiser les services publics dans le pays. Au départ des troupes américaines, Haïti était doté d`une fonction publique forte et utile. Seule l`éducation n`était pas négociée, avait déclaré le président Borno. En effet, l’éducation doit être pensée par les Haïtiens », affirme le tombeur de Manigat.




L`ex président déposé par le général Avril pense que la constitution de 1987 n`est pas adaptée à la réalité du peuple haïtien et a constitué un frein à l`avancement du pays. Les constituants, à l`époque, avaient agi avec émotion et un fort sentiment anti-duvaliériste.

« L’organisation politique composée d’un premier ministre et d`un président ne fonctionne pas, à cause des problèmes graves et urgents qui traînent depuis des décennies. Un gouvernement à deux têtes connait des problèmes dans les pays développés ayant une plus grande force institutionnelle. Imaginez dans mon pays », conclut le général.

 

5 pensées sur “Flash : La remobilisation de l`armée inquiète le général Namphy!

  • 18 juillet 2017 à 3:22
    Permalink

    Notre mélodrame invraisemblable et insensé , <> , me donne la vocation de continuer à dénoncer la manière dont nous nous exploitons mutuellement comme des colons apatrides et à proposer , en étant prédestiné, d’autres valeurs à la société haïtienne , comme par exemple : l’obligation d’aimer !!!

    Robert Harry Fils-Aimé koparé

    Répondre
  • 18 juillet 2017 à 4:52
    Permalink

    Freres, a bien penser, on peut dire:  » L’ Ex-General ne sait de quoi qu’il parle « . Soulignons, son entree en matiere est :  » « Haiti a trois problèmes : Education, Education, Education », Ce, d’un sens certain est la verite. Mais, a conclure ou avancer qu’un gouvernement de President et Premier Ministre est voue a l’echec, dans un pays ou presque la totalite souffre d’une carence d’instruction. La, il a exagere. Au contraire , obviant cet insuffisance d’essence intellectuelle, il serait mieux qu’on augmente le nombre de tetes pensantes. Ainsi, la creation aux  » Portefeuilles de Gouverneur Departemental « , vue les neufs regions ou coins du pays., comblerait cette lacune. Alors, on aspirait a un resultat fructueux au nom du PEUPLE. D’ou :  » Min ampil chay pa lou  » et  » Le manke ge, pep la gaye……… » . Merci !

    Répondre
  • 18 juillet 2017 à 5:03
    Permalink

    Super Namphy, malgré le mépris que tu m’inspiras toujours, j’avoue que cette analyse toute simple de la situation concernant cette création d’une armée, a totalement mon approbation! Mais trop simplistes et entêtés les dirigeants actuels ne t’écouteront point! Vive donc le nouveau corps de voyous et de criminels!

    Répondre
  • 18 juillet 2017 à 5:17
    Permalink

    I n’a pas termine son recit pour moi , il devrait donner des conseils positifs au chef du Ministere de la Defense , comme je leur disais en maintes occasions de choisir un General parmi ses noms ,, Colonel Mehu , Rebu, Dardompre , Ing Crevecoeur. Azemar etc et apres la designation du General par le President de la Republique apres 72 heures de temps ce General formera un etat Major avec seulement 5 Colonels et 10 Major s de L’ancienne armeee.

    Répondre
  • 19 juillet 2017 à 12:52
    Permalink

    🇭🇹 Mes compatriotes sont toujours forts pour donner des conseils mAis je n’ ai pas le souvenir qu’ il avait fait grand chose lorsqu’ il avait pris le pouvoir. Il n’ a pas laissé des traces indélébiles lorsqu’ il avait eu la chance de pouvoir redresser le pays. Sinon, on s’ en souviendrait. Il s’ est sûrement rempli les poches comme tous les autres. Qu’ en pensez-vous?Il y a du vrai dans ce qu’ il dit, mAis pourquoi n’ a- t- il pas mis en pratique tous les bOns cOnseils qu’ il assène maintenant quand il avait eu la chance et l’ occasion de pouvoir le faire.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *