En grève, les avocats exigent l’arrestation du commissaire Soljour et de plusieurs autres policiers

Port-au-Prince, mercredi 10 octobre 2018 ((rezonodwes.com))– Les avocats du Barreau de Port-au-Prince sont en colère face à des agressions physiques répétées contre leurs des membres de cette institution, violences qui n’ont donné lieu à aucune action répressive concrète du Parquet » saisi pourtant par des plaintes respectives des avocats concernées dans le délai de flagrance particulièrement pour le cas de Berson Soljour ».




Réunis en urgence, mercredi, ils ont, dans une résolution en trois points exigé que l’action publique soit déclenchée par la mise en état immédiate de Berson Soljour, Directeur Départemental de l’Ouest et des autres policiers Thomas Wagner, Paulo Yvenel et Matador Jimmy, par le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Clamé-Ocnam Daméus, pour les agressions physiques exercées sur les avocats Réginald Fevry, Jerry Petiote, Elie Diespt Augstin, Mauril Cirismond, Junior Cherette et Sylvie Jean Marie les 2, 4 et 9 octobre 2018.

Les avocats, dirigé provisoirement par Me Jean Bergemane Berrette ont également demandé à la Direction Générale de la Police Nationale d’Haïti de prendre des sanctions disciplinaires contre le Directeur Départemental de l’Ouest et les policiers susnommés.




Affirmant qu’ils tiendront informés les autres Barreaux de la République à toutes fins utiles, les avocats du Barreau de Port-au-Prince ont annoncé un arrêt de travail qui sera observé jusqu’au lundi 15 octobre 2018 inclusivement, ce qui entraîne une dispense générale de plaider pour cette période.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.