« Dire, médire et se contredire » par Elco Saint-Amand

« Quand l’ignorance est au pouvoir, la connaissance devient un délit. » Leslie Manigat

Mardi 19 septembre 2017 ((rezonodwes.com))– Les déclarations d’Edo Zenny sur Radio Télé Boston restent celles d’un collabo qui a passé tout son mandat de 6 ans comme Sénateur à défendre le pouvoir de Martelly. Il l`a servi avec soumission et fidélité.




Où était-il durant son mandat de Sénateur?

– pourquoi ces genres de déclarations ne faisaient-elles pas l’objet de débat à l’Assemblée des sénateurs ? Avait-il convoqué, Laurent Lamothe sur le détournement des fonds octroyés par l’Urugay dont la Mission Diplomatique d’Haïti à l’ONU avait la charge.?

Quel est le motif de base de telles déclarations?

– des criseurs/complices qui dénoncent la crise!!!

Pourquoi aujourd’hui?

Qui se souvient encore des premières déclarations de Joseph Lambert à l’encontre du pouvoir de Michel Martelly?

– il fut son premier conseiller!

…il y a des véreux qui doivent leur existence à la pérennité de la crise socio-économique et voleuse d’Haïti!

Qui se souvient des raisons évoquées par Gabriel Fortuné après sa démission comme Délégué du pouvoir Tèt Kalé dans le département du Sud?

– aujourd’hui, il devient un zélé défenseur du régime des Tèt Kalé!

Pourquoi, en étant Maire (Premier Citoyen) de la Ville des Cayes, il n`a pas empêché les nombreuses invectives véhiculées par Sweet Micky lors des prestations de ce dernier dans la métropole du Sud.

Comment comprendre qu`une grande figure de la Gauche Haïtienne comme le Professeur Victor Benoît fut Ministre des Affaires Sociales au cours de la présidence de Michel Martelly?




Comment admettre qu’un homme comme Rudy Hériveaux qui défendait domestiquement et aveuglément Jean Bertrand Aristide dans ses dérives autocratiques, devienne aujourd’hui l’élément le plus « Sweet » de la présidence de Jovenel Moïse?

– c’est un marchand qui vend son verbe aux plus offrants!

N’en parlons pas des autres, car la liste serait trop abusive et longue pour la prunelle des yeux de mes fidèles lectrices et lecteurs .

Me. Elco Saint Amand, av.

2 pensées sur “« Dire, médire et se contredire » par Elco Saint-Amand

  • 19 septembre 2017 à 11:04
    Permalink

    Se nòmal yon sosyete ki an pourisman akselere sètènman kreye yon bann ak yon pakèt pouriti nan matris li e estrikti sosyo politik la pèmèt ke yo vin dominan nan tout domèn, tout nivo ak tout enstitisyon peyi a. Dominasyon peyi kolon enperyalis yo, nan konplisite ak boujwa Ayisyen yo, akòz blokaj yo de devlopman peyi a, akselere pourisman tout sosyete a.

    Kondisyon pourisman total sosyete a favorize emèjans tout kalite tiran, otokrat, fachis, kowonpi, anti pèp ak machann peyi nan pouvwa a. Sitwayen ki rive kenbe entegrite yo, dwati, diyite e ki ranmase karaktè yo dwe kanpe anfas tout magouyè, raketè, vòlò, ak kowonpi pou ranvèse yo pi vit posib pou bay peyi a yon oryantasyon ki baze sou enterè fondamantal mas popilè yo.

    BARE ANWO! BARE ANBA! BARE VÒLÒ!!!

    Répondre
    • 20 septembre 2017 à 8:15
      Permalink

      Problème nan se volé kap rele barré volé sa vie dire yo tout se volé alors qui dois je croire Moi????

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.