Des véhicules Uber autonomes sur les routes de Pennsylvanie

Quatre mois après un accident mortel, dans la ville de Tempe en Arizona, Uber introduit la conduite en mode manuel

Vendredi 3 août 2018 ((rezonodwes.com))– Uber a annoncé, mardi 24 juillet, qu’à nouveau, ses véhicules autonomes sur les routes publiques de Pittsburgh en Pennsylvanie après un examen exhaustif de son système de sécurité. « Après la tragédie de Tempe, nous avons lancé un examen de haut en bas de notre programme de conduite autonome, axé sur la sécurité. Aujourd’hui, nous faisons un premier pas pour ramener nos véhicules autonomes sur les routes publiques de Pittsburgh. »




Uber a été impliqué dans un accident mortel occasionnant la mort d’une piétonne dans la ville de Tempe en Arizona, en mars dernier. Suite à cet accident et dans le sillage des enquêtes qui ont suivi, Uber a décidé d’arrêter définitivement toute son activité de voiture autonome sur l’ensemble du territoire des Etats-Unis, en mai 2018.

Mais cette reprise ne s’est pas faite avec les logiciels de contrôle d’Uber. Les véhicules, qui ont fait l’objet d’importantes mises à jour suite aux événements précédents, seront conduits manuellement par des humains et selon un nouvel ensemble de normes de sécurité. « Nous commençons avec des voitures en mode manuel, avec un spécialiste de mission assis au volant et contrôlant manuellement le véhicule à tout moment », selon Eric Meyhofer, le responsable du programme de voitures autonomes d’Uber. « Bien que nous ayons hâte de reprendre les tests de notre système de conduite autonome, nous considérons la conduite manuelle comme une première étape importante. »

En effet, la conduite manuelle introduite par Uber n’est qu’une première étape, l’objectif ultime étant de relancer son programme de tests de véhicules autonomes à Pittsburgh.

Le déploiement manuel a été lancé avec deux spécialistes à bord du véhicule chargés de récolter des données sur le terrain qui contribueront à améliorer le logiciel de conduite autonome d’Uber. Un spécialiste de mission, assis derrière le volant, sera chargé de contrôler manuellement le véhicule continuellement et de maintenir sa sécurité. Le second spécialiste, assis sur le siège du passager, sera chargé de relever tous les événements notables lors du déplacement du véhicule.




En effet, un rapport avait indiqué en juin dernier, à la suite d’une enquête policière, que la conductrice avait été distraite par une émission qui avait retenu son attention sur son smartphone. En effet, le problème de distraction est corrigé par des alertes qui interpellent le conducteur dès lors que le système embarqué remarque un instant d’inattention du pilote, c’est le système de surveillance à temps réel du conducteur. Cette mise à jour fait partie d’une série d’améliorations qu’Uber a apportées à son véhicule autonome avant de le mettre à nouveau en circulation manuelle.

Il y a également le système anticollision qui aurait sauvé Elaine Herzberg, la piétonne de 49 ans tuée par l’accident. Ce système fournira des avertissements de collisions imminentes.

Une autre mesure importante prise par Uber est la formation de spécialistes pour les préparer à toutes les éventualités de la conduite manuelle y compris la gestion de la fatigue.




Cette phase de conduite manuelle sur des kilomètres est d’autant plus importante pour Uber qu’elle lui permettra d’améliorer ses opérations d’une double manière : premièrement, elle lui permettra de générer des scénarios de simulation virtuelle à partir des scénarios vécus et enregistrés en temps réel avec les deux spécialistes aux commandes. Deuxièmement, elle permettra de développer les cartes HD de haute qualité et de précision pour alimenter un système de conduite autonome sûr et fiable et de le maintenir à jour.
https://www.developpez.com/actu/216721/Les-vehicules-autonomes-d-Uber-de-retour-sur-les-routes-publiques-de-Pennsylvanie-quatre-mois-apres-un-accident-mortel-mais-en-mode-manuel/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.