Dernière heure : Les américains sur le point d’annuler le TPS après janvier 2018

Rien n’est certain du renouvellement du TPS et de son large extension, avec cette lettre du directeur a.i de US Citizenship and Immigration Services recommandant la semaine dernière, à l’administration-Trump, la fin du programme pour les haïtiens, après une courte periode de prolongation jusqu’en janvier 2018. « That conditions in Haiti have improved enough to end temporary protected status for Haitians« , écrit McCament de l’Immigration américaine

Washington, vendredi 21 avril 2017 ((rezonodwes.com))- « Les conditions d’ Haïti ont connu une nette amélioration pour mettre fin au programme du TPS », a conclu dans sa lettre, James McCament, directeur par interim de US Citizenship and Immigration Services, pour asseoir ses recommandations sur la fin du programme dont bénéficient près de  60.000 compatriotes.




Le service d’immigration américaine a recommandé la semaine dernière à l`administration Trump que les États-Unis mettent fin aux protections temporaires d’ici le mois de janvier prochain, pour plus de 50 000 haïtiens. Ces derniers, notons-le, étaient autorisés à rester aux États-Unis à la suite d’une série de catastrophes naturelles qui ont paralysé le pays des Caraïbes, notamment le séisme du 12 janvier 2010.

James McCament, directeur par intérim de la citoyenneté et des services d’immigration des États-Unis, dans une correspondance adressée la semaine dernière, à ses supérieurs, a conclu que les conditions en Haïti se sont suffisamment améliorées pour mettre fin au «statut de protection temporaire» pour les Haïtiens, selon une copie de la lettre obtenue par le quotidien américain USA TODAY.

L’administration Obama a d’abord offert une protection temporaire aux Haïtiens, au lendemain du tremblement de terre dévastateur en janvier 2010. La protection a été prolongée à plusieurs reprises, et la dernière période renouvelée arrive à expiration le 22 juillet 2017 prochain. Pour sa part, M. McCament a proposé une extension nalkabt pas au-delà de janvier 2018, pour permettre, suggère-t-il, une «période de transition ordonnée», mais tout en insistant que le programme ne devrait pas être prolongé au-delà.



Une décision finale sur le sort de ces milliers d’haïtiens, incombe au secrétaire de la Sécurité intérieure, John Kelly. Le porte-parole du Department of Homeland Security, David Lapan a déclaré jeudi que Kelly n’avait pas encore pris cette décision, suivant les recommandations de McManent.

Cette recommandation a révolté la cinscience des membres républicains et démocrates du Congrès qui ont demandé récemment à Kelly, non seulement de le renouveler mais l’étendre au bénéfice d’un plus grand nombre. Le mois dernier, rappelons-le, dix  (10) législateurs de la Floride, où vivent de nombreux migrants haïtiens, ont écrit à Kerry décrivant les catastrophes récentes qui ont frappé Haïti tout en évaluant les dégâts causés par l’ouragan Matthew.

« Haïti est encore en difficulté pour se remettre de deux catastrophes naturelles majeures qui ont tué plus de 200 000 personnes. Haïti est l’un des pays les plus pauvres du monde et maintenant, il est incapable de soutenir les quelque 50 000 Haïtiens qui reçoivent actuellement un statut protégé ici aux États-Unis, a déclaré jeudi le sénateur Bill Nelson, D-Fla. « Les États-Unis devraient se concentrer sur l’aide à Haïti pour l`aider à se relever, sans renvoyer les personnes dans un pays qui ne peut les soutenir« .




Le statut temporaire protégé (TPS) est offert aux ressortissants étrangers, y compris des résidents légaux et les sans-papiers, qui ne peuvent pas retourner dans leur pays d’origine en raison d’un conflit armé, d’une catastrophe naturelle ou «d’autres conditions extraordinaires et temporaires».

Les Etats-Unis accordent actuellement un statut de protection temporaire (TPS) aux ressortissants de 13 pays, incluant le nôtre. Dans cette liste, on retrouve entre autres, El Salvador, Guinée, Honduras, Libéria, Népal, Nicaragua, Sierra Leone, Somalie, Soudan, Soudan du Sud, Syrie et Yémen.

article extrait de USA Today, traduit de l’anglais par cba

3 pensées sur “Dernière heure : Les américains sur le point d’annuler le TPS après janvier 2018

  • 21 avril 2017 à 6:07
    Permalink

    What will Haiti do if you send those people who deserve some help coming of you.It’s very difficult for a poor country like Haiti.

    Répondre
  • 21 avril 2017 à 6:11
    Permalink

    What will Haiti do if you send those people who deserve some help coming of you.It’s difficult for a poor country like Haiti.

    Répondre
  • 15 mai 2017 à 2:52
    Permalink

    james mc carment is a big liar just to assume his posiitions and to be nominated permanently ask trump to cancel tps for haitian people as he quoted in his text to trump administration , i would suggest to mr trump to not cancel this programm. remember the earthquake has been a weapon american test , secondley america contributed to this destabilisation of haiti as they supported the corrupted elites onto power. and more most of major of our natural ressources have been negotiated between the elites and american corporation . so you cannot deport those people they deserve their green card

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *