Contre l’impunité, il faut se gendarmer !

Il y a nécessité de relancer la mobilisation contre le phénomène de la corruption qui gangrène les institutions publiques. La naissance d’un grand mouvement social devra incessamment intervenir . Il nous faudra un MKE pour sauver Haiti à ce niveau

par Wadson Désir

Devant l’incapacité des dirigeants à stopper l’hémorragie en ce qui concerne la corruption, la majorité silencieuse est appelée à sortir de son mutisme pour inverser la tendance actuelle qui veut que les couches défavorisées continuent à crever de faim , patauger dans la misère et la pauvreté , bref vivoter dans un pays où la nation de répartition de richesses n’est plus un sujet d’intérêt public.




Les hommes et femmes d’Etat tergiversent , alors que le pays s’enlise dans une crise profonde qui semble sans issue. Le législatif et l’exécutif s’entendent pour maintenir la République dans cet état de délabrement socio-politico-économique occasionnant des scènes de violences horribles. L’opposition se réfugie derrière la dilapidation des fonds petrocaribe afin d’obtenir la démission de Jovenel Moïse, les petrochallengers s’absentent et laissent un grand vide dans le cadre de la mobilisation sociale devant aboutir à la reddition de compte.

C’est évident. La situation est intenable mais le doute qui persiste autour de la provenance du financement de petrochallenge casse le rythme des revendications légitimes d’une bonne frange de la société haïtienne n’ayant plus le courage de continuer à supporter l’insupportable et accepter l’inacceptable. Le mouvement petrochallenge a joué sa partition , il faut donc passer à une autre phase de l’exercice de la pression populaire. Un  » Mouvman Kont Enpinite  » devra rassembler des millions de personnes à travers le pays , question , dit-on , de forcer les autorités compétentes à faire ce qu’il faut faire sur le terrain de la corruption institutionnalisée.

L’heure du grand rassemblement sonne, d’ores et déjà, aux quatre coins de la République pour en appeler à la fin du grand bal de gaspillage des fonds du trésor public. Ce sera l’ultime combat contre l’appauvrissement des masses qui peinent à trouver une raison d’espérer avec certitude que le changement interviendra sous peu.




L’impunité ne doit plus être la règle dans ce pays , il faut que cela cesse. La fin du règne de l’impunité entraînera automatiquement le redressement de l’état actuel des choses et le relèvement définitif d’Haiti.

Pour cela, les citoyens, catastrophés par ce qui se passe présentement sur le sol national, devront montrer leurs muscles en gagnant massivement les rues pour pousser les gouvernants à mettre un terme au phénomène de la corruption entravant le bon fonctionnement du pays à divers niveaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.