Commissaire Daméus veut s’emparer du dossier Petro

un billet de la rédaction

Trop de mots tue la vérité! Tous les grands commis de l’état se mettent en mode Petro et improvisent leur show pour en devenir le champion. Le désormais indétrônable commissaire Ocnam Clame Daméus se met lui aussi de la partie et fait flèche de tout bois pour accaparer ce dossier qu’il avait pourtant dédaigné 




Port-au-Prince, vendredi 21 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– Me Ocnam Clamé Daméus, chef du Parquet de Port-au-Prince, s’emmêle un peu plus les pinceaux dans le dossier brûlant de la dilapidation des fonds du programme Petro Caribe.

Il y a à peine quelques jours, celui qui aurait du être le défenseur de la société, avait fait appel à tous ses talents de pro de la gymnastique pour démontrer qu’il n’était pas approprié pour lui de fourrer son nez dans l’affaire PetroCaribe, ni non plus d’inviter le chef des Tèt Kale au Parquet afin de s’expliquer sur ses propos ayant mis en danger les investissements des actionnaires de trois établissements hôteliers, Marriott, El Rancho et Best Western.

Pour le commissaire Daméus, le dossier étant entre les mains des conseillers de la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSCCA), il n’a qu’à attendre gentiment la publication du rapport de cette institution.




Cependant, il y a deux jours, soit le 20 septembre dernier, Ocnam Clamé Daméus s’est soudain réveillé en se remémorant les jeux de correspondances de sa jeunesse et a décidé de sauter dans le train en marche, adressant toute une flopée de lettres aux responsables de diverses institutions étatiques, leur enjoignant de lui fournir des données en rapport avec ce dossier.

Ministère de la Planification, Ministère de l’Économie et des Finances, Bureau de Monétisation des Programmes Alimentaires pour le Développement, Banque Centrale, Primature, et autres ont été mis à contribution dans la tentative de Me Daméus d’embrasser le dossier PetroCaribe … pour mieux l’étouffer.

 

 

 

2 pensées sur “Commissaire Daméus veut s’emparer du dossier Petro

  • 22 septembre 2018 à 3:05
    Permalink

    Komisè dyol bokyè sa-a mèt al bale lakou switmiki, fol pa kwè li ka vin pase tout youn nasyon lan betiz, li two sot, two minab poul taka fè sa. Ke dameus veye zol, pase Ayti se tè glise, youn bon jou, lè pèp fache li ka pèdi po dyol bokyèl la wi.

    Répondre
  • 23 septembre 2018 à 2:04
    Permalink

    Bon, kisa Oknam, ke tout moun konnen se yon vye tyoul laprezidans ni tèt kale 1, ni tèt kale 2, ap vin chache nan dosye petwokaribe a. Sinon ke vin toufe l nètlakole. Mesye, ann serye! Menmsi yon moun fou, yon moun ki pa fin twò byen nan tèt, ta ofri Oknam pou li ta pran dosye sa a, fòk omwen li ta di non mèsi pou li omwen ta montre yon minimòm desans lakay li.

    Kounye a pou se li menm menm kap fè mannèv pou pran dosye cho sa a. Sa montre pou yon inyèm fwa, se yon nonm ki san kolòn vètebral, san diyite, san entegrite, san eta dam vre. Li te gen pou li te fè apèl ak Mateli depi lè Mateli te koumanse ap pale tenten sou koze li itilize lajan petwokaribe li vòlò a pou envesti nan plizyè gwo chenn otèl nan kapital la. Oknam te pe dyòl li pandan tout tan sila yo.

    Kidonk, ki mache prese ki soudènman pran Oknam la a menm? Tinèg sitèlman bezwen antere dosye sa a yon fwa pou tout, yo pa jennen ap chache rale l sou yo, bann san vègòy, sanwont!!!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.