Une centaine d’Haïtiens arrêtés par Interpol : Le soutien du Brésil et du Chili sollicité!

Un cas de traite de personnes qui révèle la tragédie de milliers d’étrangers qui quittent leur pays à la recherche de la « terre promise« 

Dimanche 16 septembre 2018 ((rezonodwes.com))– Une centaine de ressortissants haïtiens sortant du Chili ont été appréhendés par Interpol, il y a quelques jours, en tentant d’échapper aux contrôles d’immigration pour atteindre le Brésil.




Suivant les témoignages des migrants, qui ont été renvoyés en terre chilienne, ces personnes seraient chargées de les emmener illégalement et dangereusement d’un endroit à l’autre. Ainsi, deux autres citoyens haïtiens et environ une demi-douzaine de boliviens ont été arrêtés par la Force spéciale de lutte contre le crime (FELCC) pour le crime présumé de traite des personnes.

Les enquêtes ont permis de comprendre que le réseau criminel amenant les étrangers à utiliser la Bolivie comme un pont pour passer d’un état à un autre, est plus grand et compterait plus de membres.

Suite à ces arrestations, le Procureur Marcos Arce et Interpol ont demandé à leurs homologues du Brésil et du Chili, des rapports complémentaires sur le statut d’immigration des sujets d’Haïti.

Rappelons que seulement en 2017, plus de 100.000 Haïtiens sont entrés au Chili, fuyant la pauvreté dans leur pays. Ils ont fini par déchanter avec l’entrée en vigueur des nouvelles mesures d’immigration du gouvernement de Piñera.




Incapables de s’intégrer au Chili et d’y trouver un emploi, des centaines d’entre eux souhaitent bénéficier du plan de retour volontaire qui est en train d’être mis en place par les autorités chiliennes alors que d’autres essaient désespérément d’émigrer vers d’autres cieux plus cléments.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.