Carnaval 2017 : Cayes vs PaP, Carel Pèdre vs Rigolo, Tèt Kale vs Lapeh!

Port-au-Prince, jeudi 16 février 2017 ((rezonodwes.com))–Tout a commencé avec un communiqué laconique du maire de Port-au-Prince, à travers lequel il a annoncé que les méringues contenant des refrains obscènes seront interdits sur le parcours du Carnaval 2017.

Immédiatement, le secteur Tèt Kale y a vu un affront de taille contre leur leader spirituel, le président à vie du Konpa, maître incontesté du béton carnavalesque et roi des propos orduriers.




Alors, le chanteur de Sweet Micky a vite improvisé une virée dans le Sud et a tendu le micro à son poulain pour qu’il puisse décréter  »officiellement » que le carnaval 2017 se tiendra dans la ville des Cayes. La leçon du jour : Que vous soyez maire de la plus grande ville d’Haiti ou (ex) manager du groupe rap le plus en vue, on ne s’ attaque pas impunément au mentor d’un président élu.

Eh oui! Certains auront beau chuchoter que le président n’est pas encore en poste et qu’il n’aurait pas du fourrer son nez dans cette affaire qui ne regarde que le ministère de la culture et les maires, rien n’y fit. Les mécontents n’ont qu’à s embarquer pour aller affronter les militaires de l’autre partie de l’ile, les agents d’immigration de Trump ou la neige impitoyable de Trudeau-Couillard.

Bien, entendu, il y a une autre option, c’est celle de se taire, comme au bon temps des vertus de la dictature des Duvalier. Point Barre!

Justement, le maire se rebiffe et déclare que le carnaval de Port-au-Prince aura lieu… à Port-au-Prince. Aucun mal à ça pense le grand public, car Pétion-Ville, Jacmel, Carrefour, Gonaives, et même Croix des Bouquets ont lancé leur carnaval communal.

Ce n est certainement pas l’avis de ceux d’en face, car il ne fallait plus que ça pour chavirer le bonnet (toujours prés de sa tête) du premier ministre pressenti et maire des Cayes, Jean Gabriel Fortuné, qui taxe Port-au-Prince de ville fatras et malodorante et traite Don Kato d’assassin. Les Tet Kale semble-t-il, sont rancuniers et quand ils ne voient point de polémique à l’horizon, ils ne tardent pas à en inventer une.

Cependant, cette énième sortie fracassante de l hôtelier et ex sénateur du Sud n’aura pas l’effet escompté et n’a pas pu faire entrer dans les rangs le bedonnant maire qui, imperturbable, annonce des innovations de taille pour son carnaval tout en s’assurant les services d un comité composé de personnalités comme Junior Rigolo, Mike on the Mike (porte-paroles), Stefan MALEBRANCHE (Président), Yanick G. LOUIS (Vice-Président), Herald MORISSEAU (Trésorier), Anne-René LOUIS (Trésorier adjoint), Jean Denis BONNY, Vladimir GÉDÉ, Philippe SAINT LOUIS, Lesly MORAILLES, Ralph ALLEN, Marguerite RIGAUD.

 La guerre est déclarée et le nouveau pouvoir sort le grand jeu en appelant à la rescousse des grosses pointures pour supporter les Cayens nommés par le maire Fortuné.




Dans le moniteur  du mercredi 15 janvier, le président de la république crée le comité chargé d’organiser le carnaval national des Cayes et nomme en son sein Carel Pèdre (porte-parole), Claudel Dumas (président), Serge Chery (Vice-Président), Maelle David (Responsable culturel), Fred Lizaire (Responsable de l animation musicale), Nancy Carraha (Responsable des relations avec les bandes à pied), Emmelie Prophète (Responsable de communication) et Reynaldo Brunet (Responsable de logistique).

Le match promet d’être  »rude »! Et les millions, …  »en pile »!

Leave a Comment