Alerte ! Un dangereux défi, Momo Challenge, traque les jeunes sur WhatsApp

Il y a des défis plus anodins que d’autres sur les médias sociaux. Si par exemple le Ice bucket Challenge nous a refroidi la tête et le PetroCaribe Challenge empêche les dirigeants haïtiens de dormir sur leur lit de luxe, le Momo Challenge, lui, risque de glacer le sang de notre jeunesse

Vendredi 14 septembre 2018 ((rezonodwes.com))–Le Momo Challenge (littéralement « Défi Momo ») est une forme de cyberintimidation qui gagne en popularité sur les médias sociaux et le téléphone cellulaire.




Le défi consiste à communiquer avec Momo par le biais de comptes WhatsApp, les jeunes participants recevant des menaces et sont tenus d’effectuer une série d’actions violentes et dangereuses. L’arnaque peut inclure le piratage du téléphone de la victime.

Devenu viral à travers le monde, ce nouveau défi n’est pas sans inquiéter les autorités, alors qu’une petite fille de 12 ans se serait suicidée en Argentine après avoir joué au jeu.

Apparu à la fin du mois de juillet, ce challenge s’est rapidement propagé sur Facebook et Whatsapp. Il est représenté par une poupée à la peau diaphane, aux longs cheveux noirs, aux yeux exorbités et au sourire diabolique – apparemment inspirée d’une sculpture créée par l’entreprise japonaise d’effets spéciaux Link Factory. Et il répond au nom de Momo.




« Salut, je suis Momo. Je sais tout de toi ».

« Momo » s’appuie sur des messages Whatsapp pour convaincre les victimes potentielles d’utiliser leur téléphone mobile pour composer le numéro de l’un des « comptes Momo ». Celui qui a créé le compte menace alors la victime de façon insistante, menaçant de rendre de l’information personnelle publique, ou de faire du mal à des membres de la famille de la victime, à moins qu’une succession de tâches ne soient effectuées.

Certaines victimes sont menacées de sorts surnaturels, comme les malédictions. Les menaces et les communications ultérieures sont souvent accompagnées par des photos inquiétantes, effrayantes ou sanglantes.




Ce scénario rappelle le «Blue Whale Challenge», qui aurait mené à une vague de suicides en Russie il y a deux ans.

Selon The Daily Mail et la chaîne publique BBC, trois numéros de compte WhatsApppartagés en ligne seraient liés à Momo. Ils proviendraient du Japon, de la Colombie et du Mexique.

Une pensée sur “Alerte ! Un dangereux défi, Momo Challenge, traque les jeunes sur WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.