Port-au-Prince : Création du Centre haïtien de recherche sur la pratique du football

0
936

La célébration de la journée internationale du Sport au service du développement et de la paix, le 6 avril, est le meilleur prétexte pour porter le débat sur la nécessité d’un organe de vigile dans l’évolution du football en Haïti. Ernso Laurence, ex-capitaine de la sélection nationale haïtienne, initiateur du projet de création du Centre haïtien de recherche sur la pratique du football (CHARPF), se donne pour mission de rehausser le sport roi en Haïti.

Jeudi 7 avril 2022 ((rezonodwes.com))–

À l’occasion de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix, le Centre haïtien de recherche sur la pratique du football (CHARPF) vient d’être porté sur les fonts baptismaux à Port-au-Prince, à l’initiative des sportifs et particulièrement d’Ernso Laurence, ex-capitaine des Grenadiers.

La note, dont le journal a eu copie, émet diverses considérations sur le mobile de la création du CHARPF. Dans un premier temps, il est question de l’importance du sport dans le développement des peuples et à l’initiative du Comité olympique international (CIO) qui a consacré le 6 avril 2013 « Journée internationale du sport au service du développement et de la paix ;

Considérant que le football est le sport roi en Haïti et son possible implémentation dans les politiques publiques peut conduire à la stabilité et au développement du pays ;

Considérant que depuis des lustres, le football haïtien n’a jamais été structuré et que les acteurs liés à sa pratique n’arrivent à pas à contribuer à leur bien-être et à celui du pays ;

À cet effet, le Centre haïtien de recherche sur la pratique du football (CHARPF) se donne les missions suivantes :

Observer la pratique du football en Haïti par la collecte des informations et des données, leur traitement, leur analyse, leur diffusion et l’élaboration des rapports y relatifs ;

Aider les décideurs nationaux et internationaux à concevoir les stratégies, élaborer les programmes et trouver le financement adéquat afin d’améliorer les performances et la mise à niveau des acteurs du football. Leurs résultats sur les scènes nationale et internationale seront les gages de promotion du football haïtien ;

Proposer des programmes de formation équilibrés aux acteurs ;

Offrir des solutions basées sur la connaissance académique et l’expérience ;

De promouvoir la coopération internationale dans le football ;

Établir des liens avec des établissements similaires et les autres structures nationales et étrangères concernées par le sport, échanger les informations et les documents et réaliser les programmes de coopération.

Le Centre de recherche sur la pratique du football (CHARPF) compte sur la collaboration de tous les acteurs du secteur pour le rehaussement du sport roi, a écrit Ernso Laurence.

Hervé Noel

vevenoel@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.