Affaire Jovenel | NY Times : révélations choquantes de Rudolph Jaar sur les liens étroits entre Ariel Henry, Frantz Elbé et Félix Badio

0
4376

Lundi 10 janvier 2022 ((rezonodwes.com))– De nouveaux indices suggèrent que le premier ministre de facto, Ariel Henry a maintenu des communications avec un suspect principal dans l’assassinat de Jovenel Moise – et que les deux sont restés en contact étroit même après le meurtre, a rapporté le journal américain New York Times.

Un des principaux suspects dans l’assassinat de Jovenel Moise, Rudolph Jaar, a confié au journal que le premier ministre Ariel Henry a continué à entretenir des relations étroites avec le fugitif Félix Badio.

L’homme d’affaires et ancien trafiquant de drogue, qui a avoué avoir planifié l’assassinat de concert avec Badio, a déclaré que ce dernier avait demandé au Dr Henry, de l’aider à éviter d’être capturé par la police.

Jaar a également mis en cause un autre haut responsable du gouvernement de M. Henry : le chef de la police, Frantz Elbé.

Au cours d’une réunion pour discuter du complot, a déclaré Jaar, Badio a appelé Elbé, un conseiller principal de la police à l’époque, et lui a demandé de l’aider à se procurer des armes pour le coup d’État.

Elbé a répondu à Badio qu’il n’avait pas les armes, mais n’a pas non plus essayé d’empêcher le coup d’État, a raconté Jaar, sans fournir de preuves indépendantes.

Selon le journal, qui rapporte des propos d’officiels haïtiens, quatre mois après l’assassinat, le fugitif Badio s’est rendu à la résidence officielle du PM Henry à deux reprises – les deux fois la nuit – et a pu entrer sans être gêné par les gardes de sécurité du Premier ministre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.