Dossier Jovenel : Palacios sera fixé sur son sort le 31 janvier et encourt une peine de prison à perpétuité

0
3310

Mardi 4 janvier 2022 ((rezonodwes.com))–Mario Antonio Palacios Palacios, un mercenaire Colombien de 43 ans, après sa première comparution devant une juge fédérale à Miami, est retourné derrière les barreaux jusqu’à sa mise en accusation, prévue pour le lundi 31 janvier. Cet acte d’inculpation, si tout marche comme prévu, ferait de lui la première personne à être formellement inculpée dans le cadre de l’assassinat de Jovenel Moise.

Il doit répondre d’un chef d’accusation de fourniture d’un soutien matériel ayant entraîné la mort et de conspiration en vue de tuer ou d’enlever des personnes en dehors des États-Unis.

Palacios a été expulsé de Jamaïque lundi et, lors d’une escale au Panama en route pour la Colombie, il a accepté de se rendre aux États-Unis, ont indiqué des fonctionnaires du ministère de la Justice.

S’il est reconnu coupable des accusations, il risque une peine maximale de prison à vie.

Palacios, qui portait un jean et un T-shirt gris et avait les mains et les pieds menottés, a déclaré mardi à un juge qu’il souhaitait se voir attribuer un avocat. Après avoir répondu à des questions relatives à ses revenus et à ses biens, notamment qu’il possédait une maison à Cali, en Colombie, et qu’il recevait une pension de l’armée de près de 370 dollars, il s’est vu attribuer un avocat en raison de ses revenus limités.

L’avocat commis d’office Alfredo Izaguirre a déclaré à la juge Alicia Otazo-Reyes qu’il recommandait que Palacios reste en détention parce qu’il n’a pas de statut d’immigration, de parents ou de liens avec les États-Unis. La juge a ordonné la détention, en disant qu’il risquait de s’enfuir.

Palacios doit comparaître à nouveau devant le tribunal le 31 janvier. M. Izaguirre a déclaré que son client plaiderait probablement non coupable lors de l’audience préliminaire.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.