Les vieux de la vieille et le nouveau cabinet : Jenès la sanble echwe tout bon vre!

0
1322

Samedi 4 décembre 2021 ((rezonodwes.com))–

On prend les mêmes et on recommence !

Tel semble être le leitmotiv de la coalition au pouvoir PHTK 3, avec ses nouvelles nominations au sein du cabinet ministériel illégitime et inconstitutionnel.

Du haut de ses 72 ans, Ariel Henry, chef de la Primature et du Palais National, qui s’est nommé ministre de la culture et de la communication, a occupé « san dechay » différentes fonctions au sein des anciens gouvernements. Le neuro-chirurgien a été tour à tour membre de cabinet, chef de cabinet de ministre, ministre des affaires sociales et ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales.

Alex Larsen, ancien patron du PM de facto au ministère de la Santé publique et de la Population revient à la tête de cette institution. De Lavalas à Tet Kale, de l’eau a coulé sous les ponts et le ministre a entre-temps accusé plus de 80 années au compteur de sa vie.

Le nouveau patron des TPTC (ministère des Travaux publics, Transports et Communications), Rosemond Pradel, n’est pas né de la dernière pluie. Il n’est pas non plus un nouveau venu, car il a déjà dirigé cette structure durant le sanglant coup d’État de 1991, du 1er septembre 1993 au 16 mai 1994). Il a également été directeur général de l’Ed’H et haut fonctionnaire électoral (C.E.P.). M. Pradel était en poste lors de la concurrence du riz produit dans la vallée de l’Artibonite.

Ancien ambassadeur d’Haïti, Jean Victor Généus, nouveau ministre des Affaires étrangères, avait déjà été le titulaire du ministère des Haïtiens vivant (mourant) à l’étranger et occupé d’autres postes dans la fonction publique. Pour quels résultats ?

Même la nomination d’un nouveau secrétaire du Conseil des Ministres, alors que la République n’a légalement pas de Président depuis le 7 février 2021, semble suivre la ligne de la vieille garde. Alix Richard, vieux routier de l’administration publique et des ONG’s et vice-président de la Fusion a été chef de cabinet de ce PM installé par un tweet de l’international.

Ces  »lutins à barbe blanche » fusionnés, viennent grossir le rang des autres seniors régnant déjà sur le royaume de l’insécurité et de la misère sans rien apporter de concret à la population.

On peut citer par exemple Enold Joseph, ancien ministre lavalas, deux fois ministre Tet Kale de la défense, blanchi sous le harnais gouvernemental et Chariot Brédy, ministre de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural.

C’est tout un programme pour cette nouvelle version  »darati kòn siye / rat do kale » d’un régime qui s’est emparé du pouvoir avec le slogan  »Granmoun yo echwe! ».

La propagande Tet Kale avait même présenté la rivale du clan comme une personnalité dépassée ayant contribué à l’échec du pays et comme une vieille machine inutilisable, dont le destin ne devrait être que la casse. Pourtant, l’ex-première dame Mirlande Manigat, n’avait que 70 ans à l’époque.

De plus, les ex-marassas, Michel Joseph Martelly et Laurent Salvador Lamothe, avaient même nommé illéglement la jeune Stephanie Balmir Villedrouin, alors que son âge était en dessous du barême prévu par la Constitution haïtienne.

Après avoir conduit les jeunes écervelés au bûcher de la corruption et de l’impunité, le maestro Micky reprend les vieux  »echwe », des gérontes, qu’il avait rejetés pour mieux gouverner en mode wireless et BBM pour l’homme des 25 stades virtuels.

On n’est pas bandit légal pour rien…Pauvre Haiti !

cba

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.