Vidéo. Ariel Henry: l’organisation d’un referendum pour changer la Constitution est « l’une des tâches principales de ce gouvernement »

0
760

Rezo Nòdwès reproduit l’intégralité de l’allocution du Premier-ministre de facto, Dr. Ariel Henry donnant « l’investiture au nouveau cabinet ministériel, le mercredi 24 novembre 2021« . Les PHTKistes appuyés par SDP, Fusion et autres affairistes tiennent encore à l’organisation d’un referendum-bidon illégal et inconstitutionnel, ki pap vinn chanje yon mèd nan peyi-a. Nou pa yon peyi demokrasi, pèsòn pa respekte la lwa et au final, Haiti n’est pas invité au « Sommet sur la Démocratie », qu’organise le Président des Etats-Unis, Joe Biden.

Article 284.3: « Toute consultation populaire tendant à modifier la Constitution par voie de Référendum est formellement interdite »

INVESTITURE DU NOUVEAUCABINET MINISTÉRIEL,LE MERCREDI 24 NOVEMBRE 2021

Mesdames, Messieurs les Représentants des organisations de la société civile,Mesdames, Messieurs de la presse parlée, télévisée et en ligne,Mesdames, Messieurs, en vos Rang, Grade et Qualité,Chers compatriotes,Disngués invité(e)s,Mesdames, Messieurs, 

Il y a quatre (4) mois en installant le gouvernement, j’avais promis de prendre mon bâton de pèlerin et d’aller voir tous les secteurs de la vie nationale, en vue de construire un consensus suffisant autour d’un Accord politique. J’ai tenu cette promesse et j’ai pris le temps de rencontrer de nombreux partis et regroupements de partis politiques, de multiples organisations de la société civile, du secteur privé des affaires, des représentants des diverses confessions religieuses, des syndicalistes, des groupes de femmes, de jeunes, de paysans et des organisations populaires. 

Certains ont trouvé que j’ai consacré trop de temps à cette recherche de consensus, mais je continue de croire que c’était nécessaire et que le sauvetage de notre patrie commune passait par une démarche qui soit la plus inclusive que possible.

Mes efforts ont été couronnés de succès avec la signature, le 11septembre dernier, de l’Accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire. Ils sont des centaines d’organisations politiques et de la société civile à y avoir adhéré. Je choisis volontairement de ne pas mentionner de chiffres précis, parce que je ne suis pas dans une compétition avec quiconque.

Je souligne seulement que cet accord n’est pas une entente entre copains, mais le résultat d’un compromis entre des compatriotes qui, hier encore, se combattaient et qui ont compris que le salut de notre pays exigeait d’eux beaucoup d’abnégation et un réel dépassement de leurs intérêts de groupe.

A tous les signataires de cet Accord, dont seulement quelques représentants ont été conviés à cette cérémonie à cause du manque de place, je veux adresser mes chaleureux remerciements. La nation nous regarde et prend note de votre sens élevé du bien commun et de votre capacité à faire taire vos querelles diverses et à accorder la priorité au sauvetage de notre pays menacé. Elle vous sera éternellement reconnaissante.

Après la publication de l’Accord au journal officiel Le Moniteur, le 17 septembre 2021, J’ai pris plusieurs semaines pour continuer dans la dynamique de rassemblement et dans la recherche de plus d’unité entre Haïtiens. J’ai poursuivi la politique de la main tendue, ce qui m’a amené à rencontrer et à discuter avec beaucoup de compatriotes d’ici et de la diaspora. Je n’ai pas encore réussi à convaincre tout le monde, mais je ne désespère pas de pouvoir faire comprendre aux uns et aux autres l’impérieuse nécessité de rejoindre ce front commun contre l’insécurité, contre la corruption, contre la misère et pour le redressement de notre pays.

Je redis merci aux signataires de l’Accord qui ont compris le sens de ma démarche et ont eu la patience d’attendre sa mise en œuvre effective. Je veux aussi remercier les citoyennes et les citoyens qui ont accepté de servir le pays à mes côtés dans le gouvernement pendant ces mois derniers. Nous avons affronté ensemble bien des difficultés et nous les avons surmontées avec succès

Mesdames, Messieurs, je vous sais gré de votre collaboration désintéressée et je vous souhaite de garder les mêmes bonnes dispositions à servir notre pays qui aura certainement besoin de vos compétences dans d’autres domaines.

Avec l’installation d’un nouveau gouvernement, nous abordons une nouvelle étape décisive de la période intérimaire. Je n’apprends rien à personne en disant que l’une des tâches principales de ce gouvernement est de créer un environnement sûr et stable, propice à l’organisation des consultations populaires pour l’adoption d’une nouvelle Constitution et le choix des nouveaux élus qui auront à gérer notre pays tant au niveau national qu’au niveau local.

C’est un challenge ambitieux et difficile, compte tenu du climat d’insécurité que certains ont choisi de faire régner dans divers coins du territoire. Qui dit nouvelle Constitution suppose l’élaboration d’un texte consensuel, des débats publics, une grande campagne d’information et de promotion auprès de la population. Qui dit élection, suppose qu’un climat sécuritaire revienne pour permettre aux partis politiques de mener campagne dans toutes les villes,dans tous les quartiers sans craindre pour leur vie et celle de leurs militants, sans avoir à pactiser avec des membres de gangs et des hors-la-loi.

Chers compatriotes

En acceptant d’assumer la fonction de chef du gouvernement, je vous avais promis de parler vrai, sans langue de bois. Je crois que le peuple haïtien est assez mûr politiquement et assez mature pour entendre certaines vérités et pour comprendre les choix difficiles que nous devons faire. Je dois dire à vous tous et particulièrement à celles et ceux qui ont eu le courage de prendre leur responsabilité de citoyen en acceptant d’entrer au gouvernement à ce moment de notre histoire, notre pays connaît une situation difficile. En disant cela, je ne veux paniquer personne. Mais il nous incombe de bien cerner la complexité de la situaon si nous voulons prendre ensemble les bonnes décisions…

Cliquer ICI pour la suite de l’allocution du Dr. Ariel Henry.

Cérémonie d’investiture du nouveau cabinet ministériel – YouTube

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.