Haiti|PresidentGate – El Tiempo : »Les Colombiens sont arrivés à Pèlerin 5 une heure et demie après l’assassinat du Président Jovenel Moise »

1
4888

Qui a intérêt à assassiner le président Jovenel Moise ?

El Tiempo : « le président a été tué à 1 heure du matin le mercredi 7 juillet et les colombiens (mercenaires pour les haïtiens) seraient arrivés sur place entre 02:30 et 02:40 am. »

Claude Joseph, quand est-ce que vous vous êtes entretenu pour la dernière fois avec le président Jovenel Moise ? Votre dernier contact avec le DG a.i. de la PNH remonte à quand ? La Nation attend la publication des relevés de vos appels téléphoniques entre le 6 et 7 juillet 2021.

Pourquoi l’empressement de Claude Joseph à programmer un état de siège se basant sur un texte de loi obsolète daté de 1880 dont les dispositions sont contraires à la Constitution de 1987 ?

Samedi 10 juillet 2021 ((rezonodwes.com))–L’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse prend un nouveau tournant. Selon des politiciens locaux et un informateur auquel EL TIEMPO a eu accès, des preuves suggèrent que des ex-militaires colombiens sont arrivés à la résidence du couple présidentiel, une heure après l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat.

En effet, des sources judiciaires de l’île, selon le journal colombien, ont confirmé que deux membres du cercle de sécurité rapprochée du président font l’objet d’une enquête dans cette sordide affaire.

EL TIEMPO a contacté un informateur sur l’île, qui affirme que, selon les caméras de sécurité, le président a été tué à 1 heure du matin le mercredi 7 juillet.

D’autres images ont enregistré l’arrivée du commando d’anciens militaires colombiens et de deux Haïtiens. Cela se serait produit entre 2 h 30 et 2 h 40 du matin.

« Cela signifie qu’ils seraient arrivés une heure et demie après le meurtre du président« , a précisé la source. Et cette même source se confiant au journal El Tiempo, a ajouté que, pour leur défense, les Colombiens demandent qu’il soit révélé que ce sont eux qui ont emmené la première dame blessée dans un hôpital.

Si cette version est vraie, ils n’auraient participé ni à la torture ni au crime du président haïtien, a insinué le journal.

En fait, les Colombiens affirment avoir ramené la fille du Président à sa résidence pour prendre quelques vêtements et quitter la zone. Selon les témoignages de certains des ex-militaires détenus, ils ont été engagés pour assurer la surveillance des zones exclusives de Port-au-Prince frappées par les gangs de kidnappeurs.

Pourquoi Claude Joseph a-t-il sollicité l’aide des troupes américaines ?

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.