Referendum bidon et Sensibilisation : au moins 10 millions de Gourdes réclamés par chacun des « 150 partis pro-PHTK » invités aux show-biz de Mathias Pierre malgré l’état d’urgence sanitaire décrété

0
6749

Pa gen lopital, pa gen medikaman, pa gen mask…Jovenel Moise, Claude Joseph,Mathias Pierre ap gaspiye 40 milyon dola pou yon bagay ki pap fèt, ki pap bon pou peyi-a…tou senpleman li ilegal e inakseptab.

C’est la séparation des gâteaux à l’Hôtel Montana lundi dernier entre l’équipe Tèt Kale et sympathisants et membres de particules politiques jurant de laisser sombrer le pays dans le shithole. Tant pis pour les haitiens, s’ils laissent passer ce brutal projet monté de toutes pièces par des abrutis et apatrides.

Mercredi 26 mai 2021 ((rezonodwes.com))–Plusieurs hommes et femmes pour la plupart ne représentant que leur ombre, mais se font passer pour leaders et chefs de partis, ont été invités lundi et mardi par Mathias Pierre à discuter de projet de referendum bidon au jour même de l’entrée en vigueur de la déclaration de l’état d’urgence sanitaire, devant bien au contraire, limiter le nombre de personnes dans une salle.

Les partis politiques au nombre étonnant de 150, selon Mathias Pierre, frappé par le daltonisme, qui participaient mardi à l’atelier sur le référendum illégal et les élections frauduleuses convoqués par le régime de facto, ont demandé à être payé pour leur rôle de figurant aux showbiz, mais officiellement, sous forme d’octroi d’un financement « pour accompagner ces processus« . Ces deux processus, à en croire plusieurs leaders du secteur de l’opposition ont peu de chance d’aboutir avec Jovenel Moise au Palais National.

Ces organisations proches du pouvoir PHTK ont besoin d’environ 10 millions de gourdes des $40 millions décaissés du trésor public sans l’aval de la Cour des Comptes, afin, selon les « propriétaires de partis » d’arriver à « sensibiliser et mobiliser la population, en particulier celle vivant dans des endroits reculés, pour qu’elle participe aux exercices démocratiques« .

Ces leaders réunis autour de Mathias Pierre, en pleine recrudescence de variants mortels de covid-19, pour la planification d’une 3e « tragédie électorale PHTK« , ont également proposé l’intervention des églises et une campagne intensive dans les médias de masse, en plus de la communication en personne. Le CEP, pour l’histoire, n’a jamais prêté serment devant les juges de la Cour de Cassation, un manquement rendant inapte ses membres à gérer des fonds publics, acte passible d’emprisonnement.

Il est important de souligner que dans la Constitution de Jovenel Moise, rédigée par 5 individus dont l’un en contravention avec la loi, le concept de famille est redéfini contrairement à ce qu’avait exigé l’Empereur Dessalines dans la Constitution impériale. Ce point a été soulevé par les invités de Mathias Pierre qui ont exigé « une définition claire du concept de famille, qui n’établit que l’union d’un homme et d’une femme« .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.