Haïti en crise : l’Eglise Catholique exhorte l’apprenti-dictateur Jovenel Moise à respecter les lois et la Constitution

0
1041

Avant l’Église Catholique, le Secteur protestant, la Fédération des Barreaux, ainsi que les organisations sociales et d’opposition s’étaient déjà positionnés en faveur de la fin du mandat constitutionnel de Jovenel Moïse, le 7 février 2021.

Mgr. Emmanuel Constant : »Les 3 martyrs des Gonaives allaient nous conduire au 7 février 1986« .

Port-au-Prince, mardi 2 février 2021 ((rezonodwes.com))–L’Église catholique d’Haïti a exhorté mardi l’apprenti-dictateur Jovenel Moïse à respecter les lois et la Constitution en acceptant la fin de son mandat le 7 février 2021.

Le prélat haitien a rappelé que Jovenel Moise a déjà appliqué l’article 134-2 de la Constitution pour mettre fin au mandat des sénateurs, des députés et des maires en 2020 et qu’il est temps de partir du principe que « personne n’est au-dessus de la loi et de la Constitution d’un pays« , ont-ils fait valoir.

Les évêques ont été on ne peut plus clair, a déclaré Me. André Michel, très remonté par cette dernière prise de position du clergé haitien qui s’est exprimé pour la première fois, sans aucune ambiguïté sur la fin de mandat constitutionnel de Jovenel Moise, le 7 février 2021. Ils ont souligné qu’Haïti est au bord de l’explosion, avec la multiplication des meurtres, l’insécurité et l’impunité, en plus du mécontentement croissant de la population qui veut, une fois de plus, en finir avec le régime PHTK, dilapidateur en grande partie des fonds de Petro Caribe.

Il y a de nombreuses questions délicates, comme la manière d’établir un Conseil électoral provisoire, la manière de rédiger une autre constitution. Ce ne sont donc pas seulement les ravages du kidnapping qui rendent le pays totalement inhabitable », ont-ils déclaré.

« Il y a de nombreuses questions délicates, comme la façon d’établir un conseil électoral provisoire, la façon de rédiger une autre constitution. Ce ne sont donc pas seulement les ravages du kidnapping qui rendent le pays totalement invivable« , ont-ils constaté.

La Conférence Episcopale des Evêques Haitiens a de nouveau appelé au dialogue comme seule solution pour empêcher le pays de s’enfoncer davantage dans l’abîme et a demandé au peuple « de la discipline, de la raison et de la sagesse dans la recherche des meilleurs intérêts de la nation« .

Avant l’Église catholique, le secteur protestant, la Fédération des Barreaux, ainsi que les organisations sociales et d’opposition s’étaient déjà positionnés en faveur de la fin du mandat constitutionnel de Moïse.

Cette coalition estime que le processus électoral dans lequel Jovenel Moise est sorti « victorieux » était une continuation de celui entrepris l’année précédente. Selon cette interprétation, bien que Moïse ait prêté serment en 2017, son mandat constitutionnel a commencé un an plus tôt.

Pour combler le vide du pouvoir à partir du 7 février, les plateformes de l’opposition ont convenu d’établir une transition de deux ans, dirigée par un juge de la Cour de cassation.

L’apprenti-dictateur Jovenel Moïse, en revanche, a refusé lundi de céder le pouvoir à un gouvernement de transition après avoir rappelé que le prochain président sera élu lors des élections pour lesquelles il a chois ses propres juges électoraux.

Malgré la pression des forces hostiles qui ont paralysé la capitale lundi et mardi avec une grève générale, Jovenel Moise, dans un faux-semblant, continue à être engagé dans une consultation populaire pour tenter de modifier illégalement la constitution de 1987, sur laquelle il a prêté serment de respecter et de faire respecter et organiser les élections prévues en septembre prochain.

Les gouvernements de transition « sont terminés pour toujours« , a martelé Jovenel Moise lors de son intervention sur les réseaux sociaux, dans laquelle il a reproché à ses opposants de déstabiliser le pays, alors que Transparency International vient de lui accorder une exécrable note de 18/100 dans le chapitre de l’indice de perception de corruption, classant son pays en tête de liste des pays les plus corrompus de la Caraïbe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.