Mexique|Escroqueries : Le personnel des services de migration de Tampico est accusé d’avoir escroqué des migrants dont une famille haitienne

0
841

« La famille originaire d’Haïti s’est vu retirer 400 dollars US, tandis que celle du Venezuela s’est vu retirer plus de 2 500 pesos et des vêtements. Les chauffeurs de bus ont signalé aux responsables de la migration qu’ils emmenaient les étrangers qui devaient arriver à la frontière, ils leur offraient une pitance ».

Mercredi 13 octobre 2021 ((rezonodwes.com))–L’agence de presse mexicaine Milenio, a fait état de vol et d’abus dont sont victimes des migrants de passage dans la région de Tampico au Mexique.

Le journal citant l’activiste Marbella Bernal, a rapporté qu’une famille s’est fait dérober 400 dollars et une autre 2 500 pesos. L’information a été dévoilée par une douzaine de migrants détenus par l’INM sur l’autoroute Victoria-Monterrey.

Ces migrants mécontents ont accusé le personnel de l’Institut national des migrations (INM) basé à Tampico « d’avoir volé les sans-papiers qui ont été retenus cette semaine au poste de péage de la municipalité de « Cuarentenaria », à Altamira« .

Selon eux, une famille haïtienne a été dépouillée de US 400 dollars et l’autre de 2 500 pesos, au nom desquelles les activistes comptent déposer une plainte correspondante pour ce délit et abus d’autorité afin qu’ils soient punis dans toute la mesure de la loi.

C’est la première fois qu’un vol est signalé à Tamaulipas, car il ne se produisait auparavant que dans d’autres régions du pays, principalement en raison du passage d’Haïtiens aux États-Unis à la recherche du rêve américain.

L’activiste Marbella Bernal, qui conseille ces sans-papiers, a déclaré que ce qui se passe est grave car, en échange d’un « pot-de-vin », les chauffeurs qui véhiculent les étrangers signalent eux-mêmes la présence de sans-papiers aux autorités afin qu’ils soient placés en détention.

Bernal a confirmé que deux familles de migrants originaires du Venezuela et d’Haïti ont été « agressées » par des éléments de l’Institut national des migrations dans la quarantaine d’Altamira.

source : Acusan a personal de migración en Tampico de robar a migrantes (msn.com)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.