Appel d’offres 5G : La République Dominicaine attendait plus de $ US 300 millions, elle a reçu des offres que pour $ US 73 millions

0
7001

Télécom/Appel d’offres fréquences 5G: La République Dominicaine s’attendait à plus de $ US 300 millions, elle a reçu des offres que pour $ US 73 millions

Mercredi 13 octobre 2021 ((rezonodwes.com))–

Mis à part le prochain déploiement des réseaux 5G en Republique Dominicaine et ce qu’ils vont apporter comme nouveaux services en Terre voisine, Abinader a obtenu le contraire de tout ce qu’il voulait en lançant cet appel d’offres :

1- Il voulait près de $ US 400 millions, il va recevoir $ US 73 millions

2- Il voulait mettre fin au duopôle Claro/Altice en faisant entrer un nouvel opérateur. Cet appel d’offres s’est finalement transformé en un partage de fréquences 3.5 Ghz entre Claro et Altice, renforçant le duopôle sous les regards de plus en plus inquiets de Viva ( Trilogy Dominicana).

  1. Il voulait présenter la République Dominicaine comme un modèle de pays en Amérique Latine, ayant réussi la transition vers des systèmes de communications numériques. Cependant la Transition vers le numérique des systèmes analogiques en République Dominicaine est désormais dans l’impasse, faute d’harmonisation avec ceux existant en Haiti et en raison de l’incompétence du régime PHTK.

4- La République Dominicaine souhaitait attirer de nouveaux investisseurs étrangers. Ils ont tous fui l’appel d’offres pour les fréquences 3.5 Ghz et 700 Mhz.

Les résultats de l’appel d’offres lancé en République Dominicaine pour les fréquences de la bande des 3.5 Ghz et 700 Mhz et la mise en place de réseaux de 5G (cinquième génération) sont désormais connus.

Les deux opérateurs déjà présents sur le marché dominicain (Claro et Altice) et qui ont été les seuls à faire une offre dans le cadre de cet appel d’offres ont boudé les fréquences de la bande problématique des 700 Mhz. Ils on présenté des offres uniquement pour la bande des 3.5 Ghz.

Premiers résultats : Le gouvernement du Président Abinader qui s’attendait plus de $US 300 millions pour ces fréquences 5G a reçu seulement des offres pour $US 73 millions.

En effet, l’Institut national des télécommunications (Indotel)a rapporté que la République dominicaine va lever 73,7 millions de dollars pour la concession des licences d’exploitation des réseaux de téléphonie 5G qui ont été adjugées cette semaine.

La société Claro, filiale du mexicain América Móvil, déboursera 53,1 millions de dollars pour une concession de 20 ans, et Altice, une société mère néerlandaise, versera 20,6 millions de dollars pour 14 ans d’utilisation du spectre.

L’offre de Claro est de 2,6 millions de dollars US par mégahertz (MHz), tandis que celle d’Altice est de 1,4 million de dollars US par MHz, un fait qui a donné la préférence à la première entreprise à choisir les fréquences contractées, qui se situent entre les bandes 3,3-3,4 GHz.

Le conseil d’administration d’Indotel, selon le calendrier établi, attribuera formellement les bandes offertes le 28 octobre.

Viva(Trilogy Dominicana), le troisieme opérateur Télécom avec moins de 6% du marché, n’a pas participé au processus. Claro et Altice, les deux principales entreprises du marché de la téléphonie mobile en République dominicaine, sont les seules à avoir présenté des offres, tandis que la Dominicaine Viva n’a pas participé au processus.

Le processus d’appel d’offres a commencé en février dernier et, selon les plans de l’organisme de réglementation, le début du déploiement des réseaux 5G aura lieu début 2022.

En août, l’organisme de régulation a reçu les offres techniques et économiques pour cette cinquième génération de réseaux mobiles (5G) dans le pays de la société dominicaine des télécommunications (Claro) et d’Altice Dominicana (ALTICE).

La société Claro a présenté l’offre économique la plus élevée par unité de mégahertz (MHz) par an, pour un montant de 37 936,52 $ US. et, conformément au dossier d’appel d’offres, elle a obtenu le droit de sélectionner en priorité le segment de bande dans lequel elle souhaite opérer.

La société a soumissionné pour l’attribution de 70 MHz dans la bande 3,3-3,4 GHz, ce qui équivaut au paiement annuel total de 2 655 556,40 $ US pour les années restantes dans son contrat de concession qui sera reçu par l’État dominicain.

D’autre part, la société Altice a choisi d’acquérir 70 MHz, pour une valeur de 21 100,00 $ US par MHz, ce qui représente un paiement total de 1 447 000,00 $ US, pour opérer dans le segment 3,4-3,5 GHz pour chaque année de concession restante.

Claro paiera un total de 53 111 128 $ US pour l’utilisation dudit spectre au cours des 20 prochaines années, tandis qu’Altice finira par payer la somme de 20 678 000 $ US pour l’utilisation du spectre sélectionné au cours des 14 prochaines années. Cet accord pour l’utilisation des bandes représentera pour l’État dominicain un revenu total de 73 789 128 $ US.

L’histoire de ce pari risqué d’Abinader

Rappelons que le 7 octobre 2020, cinq mois après son installation comme Président de la République Dominicaine, Luis Abinader a pris un décret ordonnant à Indotel, le régulateur Télécom dominicain, de prendr

e toutes les mesures nécessaires pour assurer la disponibilité des bandes 700 Mhz (698-806 Mhz) et 3.300-3.460 Ghz, afin de garantir que ces fréquences puissent faire l’objet d’un appel d’offres public international en 2021 pour la mise en place et l’exploitation de réseaux de communications mobiles de cinquième génération (5G).

En fait , Abinader, par cet acte , a fait le pari d’introduire , en dépit de certains obstacles et des conditions assez difficiles , une technologie qui révolutionnera la façon dont les dominicains communiquent et se connectent.

Les responsables dominicains avaient souhaité utiliser cet appel d’offres pour faire entrer un nouvel operateur Télécom en République Dominicaine.

» Avec la 5G, nous ouvrirons les portes d’un monde numérique aux possibilités infinies pour chacun des hommes et des femmes de la République Dominicaine, nous atteindrons des vitesses de navigation jusqu’à cent fois plus rapides. Par exemple les vitesses actuelles vont de 10 à 100 MegaOctèts par seconde, mais avec la 5G nous aurons des vitesses supérieures à 1000 Mégaoctèts par seconde » , a déclaré Nelson Arroyo , président de Indotel.

Les véhicules intelligents, l’internet des objets, les operations medicales sur longues distances, les services de l’administration publiques en ligne sont parmi les avantages que pourront jouir les dominicains, selon les responsables d’Indotel.

Quelques semaines plus tard , conformément aux instructions du Président dominicain , Indotel lanca l’appel d’offres international pour la mise en place de réseaux 5G dans la bande 698-806 MHz et 3300-3600 MHz sur tout le territoire de la République Dominicaine, plus précisément pour les blocs de fréquences suivantes :

1-Bande 698-806 MHz, composée des gammes 703-748 MHz pour la liaison montante et 758-803 MHz pour la liaison descendante et segmentée en blocs appariés de 5 MHz (10 MHz au total)

Bloc Uplink (MHz) Downlink (MHz) Quantité(MHz)

A : 703-708 758-763 5+5
B: 708-713 763-768 5+5
C : 713-718 768-773 5+5
D : 718-723 773-778 5+5
E : 723-728 778-783 5+5
F : 728-733 783-788 5+5
G : 733-738 788-793 5+5
H : 738-743 793-798 5+5
I : 743-748 798-803 5+5

Bande 3300-3600 MHz, dans la gamme 3300-3460 MHz, segmentée en blocs de 10 MHz chacun
Bloc spectre Contigu TDD (MHz) Quantité(MHz)

A: 3300-3310 10
B: 3310-3320 10
C : 3320-3330 10
D : 3330-3340 10
E: 3340-3350 10
F: 3350-3360 10
G: 3360-3370 10
H: 3370-3380 10
I : 3380-3390 10
J: 3390-3400 10
K: 3400-3410 10
L: 3410-3420 10
M: 3420-3430 10
N: 3430-3440 10
O : 3440-3450 10
P: 3450-3460 10

Cependant tous ces blocs de fréquences ne sont pas disponibles au moment du lancement de l’operation 5G en République Dominicaine.

En fait , légalement les fréquences de la bande des 700 Mhz sont assignées aux stations de Télévision suivantes en République Dominicaine:

1-Chaîne 51 , 692-698 Mhz : Circuito de Radio y Televisión La Nueva Isabela, S.A.

2- Chaîne 51, 692-698 Mhz,Teleantillas, S.A.S.

3- Chaîne 53 , 704-710 Mhz,Radio Santa María

4- Chaîne 53, 704-710 Mhz, Ondas y Medios, S.A.

5- Chaîne 55 , 716-722 Mhz, Promociones Peña, C. por A.

6- Chaîne 55, 716-722 Mhz, Cibao TV Medios, SRL102318956Súper TV

7- Chaîne 55, 716-722 Mhz, Fundación Cultural Antena Latina, INC.

8- Chaîne 57, 728-734 Mhz , Frecuencias y Medios, S.A.

9- Chaîne 59 ,740-746 Mhz,Mango TV, S.A.

10- Chaîne 61, 752-758 Mhz Franasyl, S.R.L. 101152389Canal 61Ave. Núñez de Cáceres No. 591, Edif. Ingeniería ElectrónicaSanto Domingo(809) 567-1041

11- Chaîne 63, 764-770 ,Mhz Cable San Cristóbal, SRL

12- Chaîne 65 , 776-782,Canal del Sol, S.A.

12- Chaîne 67, 788-794 Mhz,Ondas y Medios, S.A.

13- Chaîne 67, 788-794 Mhz,Inversiones Amana, S.A.

14-Chaîne 67, 788-794 Mhz,Digital Cable TV, S.A.

15- Chaîne 69, 800-806 Mhz,Frecuencias Dominicanas, S.A.S.

Etant donné le niveau des signaux de TV dans le système analogique et le relief de la République d’Haïti, une entente avait été trouvée entre Haiti et la République Dominicaine pour le partage de la bande 698-806 Mhz : Haiti exploite les fréquences correspondant aux chaines paires (52, 54, 56, 58, 60,62, 64….68) et la République Dominicaine celles correspondant aux chaines impaires (51,53,55,57,…..69).

Donc il s’agit en principe d’une bande de fréquence dont l’utilisation est partagée.

En plus, notons que la République Dominicaine et la République d’Haïti se sont engagés à se conformer aux dispositions et recommandations des Conférences Mondiales des Radiocommunications qui exigent que la bande concernée soit réservée en priorité aux services de communications mobiles.

Le premier défi relevé par le Gouvernement d’Abinader a été de trouver une entente avec les propriétaires des stations de Télévision de la Dominicanie qui s’étaient engagés à transférer leur programme sur le câble et libérer les fréquences au plus tard le 30 juin 2021.

Abinader ,apparemment, était sur le point de gagner cette première bataille. Cependant il restait le problème posé par les signaux des stations de télévision analogique en provenance d’Haïti dans cette même bande.

Cependant visiblement les opérateurs Télécom Claro et Altice n’ont pas fait confiance au processus consistant à libérer la bande des 700 Mhz et ont tourné le dos à ces fréquences.

A cela il faudra ajouter le fait que les fréquences de la bande des 700 Mhz sont beaucoup plus chères que celles de la bande des 3.5 Ghz.

En effet , dans le document de 93 pages présenté au cours de cette cérémonie de lancement et dont Rezonodwes a pu obtenir la copie, le Conseil d’Administration d’INDOTEL, en fonction des études de valorisation du spectre radioélectrique réalisées à ces fins, avait fixé la valeur minimale à cent quatre vingt dix mille dollars américains (190.000,00 USD) par Mhz et par an dans la bande 698-806 MHz et vingt et un mille dollars américains (21 000,00 USD) par mégahertz et par an dans le segment 3300-3460 MHz.

Aujourd’hui , face aux gangs armés fédérés avec l’approbation du Binuh (Madam Lalime) en Haiti et les résultats des 10 ans du régime PHTK/Têt Kale mis en place par Clinton/Merten, il est pénible de constater que la fuite est partout.

Si les haïtiens conditionnés par une presse servile et en mission fuient certaines zones de leurs propres pays ou se réfugient à l’extérieur sans réagir, les opérateurs Télécom dominicains quant à eux fuient des fréquences « en or » recherchées partout dans le monde entier, alors que le régime PHTK soutenu par des gangs armés et le Core Group est incapable de garantir l’utilisation harmonieuse de ces fréquences des deux cotés de la frontière haitiano-dominicaine.

Cependant en toute mauvaise chose il existe un bon aspect.

Le seul avantage de l’histoire de cet abandon ou cette fuite des fréquences 700 Mhz par les opérateurs Télécoms en terre voisine est que la République Dominicaine pourra prochainement lancer un autre appel d’offres uniquement pour ces mêmes fréquences en prenant soin d’y exclure Claro et Altice et surtout en demandant que de l’autre coté de la frontière les Etats-Unis mettent fin à leur soutien au régime corrompu et incompétent d’une nouvelle version du PHTK, pour laisser les Haïtiens prendre en main leur propre destin.

Nous l’avons déjà dit : L’avenir du secteur Télécom sur l’île se trouve entre les actions souveraines du peuple haïtien pour la refondation de la nation et la continuité du régime « PHTK » renforcé par les nouveaux alliés (SDP. MTV et consorts).

Espérons qu’Abinader en tiendra compte…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.