Elon Musk : le milliardaire qui rêve de mourir sur la planète Mars

0
746

Elon a toujours été un génie, à tel point qu’à l’âge de 10 ans, il avait appris à programmer et qu’à 12 ans, il avait vendu son premier jeu vidéo pour 500 dollars

Mercredi 15 septembre 2021 ((rezonodwes.com))–Il n’est pas seulement le personnage réel qui a inspiré les créateurs d’Iron Man pour donner vie à Tony Stark. Il est également le quatrième homme le plus riche du monde. Il a été le premier étranger naturalisé aux États-Unis à se lancer avec succès dans l’industrie aérospatiale privée en partant de zéro. Le 30 mai, il est parvenu à amener la capsule Crew Dragon à la Station spatiale internationale (ISS) après un voyage de 19 heures, un exploit auquel la Nasa avait renoncé en 2011 en raison du coût élevé de chaque mission.

Pragmatique, réticent à parler de lui, son côté sensible s’est révélé dans une interview pour le journal 60 Minutes au cours de laquelle, au bord des larmes, il a évoqué la tristesse qu’il a ressentie devant l’opposition exprimée par les héros de son enfance, Neil Armstrong et Eugene Cernan, à son idée de vols spatiaux commerciaux.

Malgré cette déception, il a expliqué qu’il n’était pas un abandonneur et qu’il continuerait à poursuivre le développement des vols spatiaux commerciaux vers la Lune et, bien sûr, vers Mars. Il s’apprête à être l’un des financiers du projet, qui dispose déjà de 200 millions de dollars, fournis par Universal, pour tourner le premier film dans l’espace, plus précisément dans l’ISS, avec Tom Cruise et réalisé par Doug Liman.

Né à Pretoria (Afrique du Sud) le 28 juin 1971, il est l’aîné de trois frères. Dans des interviews, il a déclaré qu’il était malmené par ses camarades de classe parce qu’il était une « usine à informations » et qu’il participait plus que tous ses camarades en classe. Il a même été hospitalisé une fois lorsque, à l’école, d’autres enfants l’ont jeté dans les escaliers. Seul, accablé par les coups, il décide d’innover en lisant toute la bibliothèque de l’école, y compris l’Encyclopaedia Britannica. Il a toujours été un génie, à tel point qu’à l’âge de 10 ans, il avait appris à programmer et qu’à 12 ans, il avait vendu son premier jeu vidéo pour 500 dollars.

Son père, Errol Musk, est un brillant ingénieur en mécanique et en électricité, mais chaque fois qu’il rentrait à la maison, il semblait toujours de mauvaise humeur. Son fils Elon l’a décrit comme un homme méchant. En 2018, il est apparu qu’Erron Musk aurait mis enceinte sa belle-fille, de 38 ans sa cadette.

La mère d’Elon, Maye, est un mannequin et nutritionniste canado-sud-africain. Lorsque Musk a huit ans, ses parents divorcent et il choisit de rester avec son père, tandis que ses frères et sœurs restent avec leur mère.

Alors qu’il suivait les actualités de la Nasa, il a dit un jour à son père qu’ils devraient déménager aux États-Unis. Errol, en représailles, a renvoyé la femme de chambre pour qu’Elon cesse de penser à aller dans un endroit où personne ne s’occuperait de lui. Cependant, lorsqu’il a obtenu son diplôme d’études secondaires à l’âge de 17 ans, il est parti au Canada, le pays natal de Maye.

Un an plus tard, en 1989, les jeunes frères et sœurs et la mère décident de tenter leur chance au Canada. Erron, le père, a d’abord refusé de les aider financièrement. Ils auraient compris si leur père avait eu des difficultés financières, mais à l’époque, il possédait une mine d’émeraudes, comme l’a expliqué M. Musk au magazine Rolling Stone.

Entre-temps, Elon avait survécu en coupant des bûches à Vancouver, en cultivant des légumes, en pelletant du grain dans la grange d’un cousin et, finalement, le meilleur salaire qu’il a obtenu était le nettoyage de la chaufferie d’une scierie. Lorsqu’il a atteint une certaine stabilité, il s’est inscrit à l’université Queen’s à Kingston, en Ontario, où il a rencontré sa première femme, l’écrivain Justine Wilson.

La vie amoureuse d’Elon n’est pas moins intense. Les détails de son premier mariage ont été révélés par son ex, Justine Musk, dans un article publié par le magazine Marie Claire. Elle a raconté qu’ils se sont rencontrés à l’université de l’Ontario en 1989 et se sont revus quelques années plus tard, alors qu’il possédait sa première entreprise, Zip2, à San Francisco. En 2000, deux mois avant leur mariage, Elon lui a fait la surprise d’un document dont il lui a assuré qu’il ne s’agissait pas d’un contrat prénuptial.

La richesse d’Elon augmentait de jour en jour, mais son amour du travail aussi. Et il a décidé d’acheter un appartement de 168 mètres carrés à San Francisco, une MacLaren F1 à un million de dollars et un petit avion.

En 2002, la famille déménage à Los Angeles avant l’arrivée du premier enfant du couple, Nevada Alexander. Cependant, leur bonheur a été gâché après que leur fils, âgé de 10 semaines seulement, a cessé de respirer pendant une sieste en raison du syndrome de mort subite du nourrisson. Les ambulanciers l’ont réanimé, mais l’enfant était déjà en état de mort cérébrale. Trois jours plus tard, Nevada a été débranché. Elon n’en parle jamais. En plein deuil, deux mois après la perte, le couple a décidé de recourir à la fécondation in vitro. Ils ont d’abord eu des jumeaux, et des années plus tard, des triplés.

En 2008, le couple a commencé à avoir des problèmes à cause des longues heures de travail de Musk. Après avoir suivi une thérapie de couple, Elon a demandé à Justine s’ils pouvaient résoudre immédiatement les conflits conjugaux. Elle n’a rien dit, mais quelques heures plus tard, elle est allée faire une transaction avec sa carte de crédit et on lui a dit qu’elle avait été annulée.

C’est ainsi qu’elle a appris le début de leur divorce, qui a coûté quatre millions de dollars. Six semaines plus tard, Elon a annoncé qu’il venait de rencontrer une femme spéciale et qu’il s’était fiancé. C’était l’actrice britannique Talulah Riley, de 20 ans sa cadette. Ils se sont mariés, ont divorcé, se sont remariés et ont encore divorcé. Le processus lui a coûté 16 millions de dollars américains.

Puis Elon a révélé la naissance de son sixième enfant, X Æ A-12 Musk, avec la chanteuse canadienne Grimes. À 49 ans, Musk a déclaré que tant que son esprit restera celui d’un conquérant, il se rendra sur Mars lorsqu’il y aura des vols commerciaux. Il reviendra sur Terre, dira au revoir à ses proches et retournera sur Mars à l’âge de 70 ans, pour être le premier humain à mourir sur la lointaine et méconnue planète rouge.

source

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.