Haïti : le PAM annonce un soutien renforcé alors que le séisme aggrave la misère

0
643

Les Haïtiens qui ont survécu au récent tremblement de terre de magnitude 7,2 doivent maintenant faire face à des maisons en ruines, des moyens de subsistance perdus et un accès limité ou nul à la nourriture, a déploré jeudi le Programme alimentaire mondial (PAM).

Vendredi 27 août 2021 ((rezonodwes.com))– « Il est déchirant de voir des familles dormir dans les rues sans toit. Leurs maisons ont été réduites en poussière. Des bâtiments publics comme des écoles, des églises et des hôtels où elles auraient pu trouver un abri temporaire ont également été détruits », a déclaré la Directrice régionale du PAM pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Lola Castro, depuis Les Cayes, en Haïti.

Le séisme qui a frappé le sud d’Haïti le 14 août a fait plus de 2.200 morts et plus de 12.000 blessés, avec des dégâts importants en ce qui concerne les routes et les infrastructures publiques. 

Des effets cumulés de crises multiples

Le tremblement de terre a affecté des personnes qui avaient déjà du mal à nourrir leur famille en raison des chocs économiques et climatiques, ainsi que de l’insécurité. Les effets cumulés de crises multiples dévastent les communautés du sud confrontées à des niveaux d’insécurité alimentaire parmi les plus élevés du pays.

Le PAM prévoit de venir en aide à 215.000 personnes ayant un besoin urgent d’assistance alimentaire dans les départements du Sud, de la Grand’Anse et des Nippes, les zones les plus touchées. Avant le séisme, l’agence onusienne aidait 138.000 personnes et fournissait une assistance alimentaire et monétaire.

Depuis le 14 août, le PAM a atteint 48.000 personnes dans les zones touchées et a distribué plus de 15.000 repas chauds, principalement dans les hôpitaux, aux patients, à leurs familles et au personnel médical.

Dans le cadre de son soutien continu, l’agence a fourni de la nourriture à 13.000 personnes cette semaine dans les zones montagneuses isolées de Maniche et de Camp Perrin, toutes deux situées dans le département du Sud.

Les gens ont expliqué au PAM qu’avec un accès limité à la nourriture, ils avaient été réduits à cueillir des fruits sur les arbres pour subvenir à leurs besoins. L’agence onusienne prévoit également d’étendre les distributions de nourriture aux zones urbaines en situation d’insécurité alimentaire dans le sud.

Accéder à la population et assurer le transport de l’aide

L’accès aux communautés du sud d’Haïti était déjà limité en raison des troubles politiques récurrents, des combats entre gangs et des barrages routiers. Les dommages causés par le tremblement de terre aux routes et aux ponts et les fortes pluies, suite à la tempête tropicale Grace, posent de nouveaux défis.

Pour assurer une réponse coordonnée et efficace à l’urgence, le PAM travaille en étroite collaboration avec la Direction générale de la protection civile haïtienne et la Coordination nationale de la sécurité alimentaire.

Le Service aérien humanitaire des Nations Unies (UNHAS), géré par le PAM, maintient une liaison vitale avec le sud du pays. Il transporte par hélicoptère des fournitures médicales et humanitaires ainsi que des travailleurs de première ligne pour soutenir les efforts de secours. Le PAM utilise également des camions et une barge pour transporter de l’eau, des kits d’hygiène, des couvertures, de la nourriture et du carburant pour la communauté humanitaire.

Haïti est au milieu de la saison des ouragans dans l’Atlantique, qui s’annonce plus agitée que la moyenne. Soutenant les efforts de préparation aux catastrophes dans le pays, le PAM avait prépositionné des vivres à travers le pays pour répondre rapidement en cas d’urgence. Le PAM remercie ses donateurs pour la flexibilité dont ils ont fait preuve en utilisant les ressources de la saison des ouragans pour cette urgence.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.