Fait insolite – « Eleksyon pike kole » à la Dermalog et referendum bidon illégal, ces 2 grands « rêves » de Jovenel Moise caressés par sa femme, PHTK les dénonce et ne participe plus à cette mascarade électorale

0
1273

Mais attention ! PHTK a utilisé dans le passé des boucliers pour faire main mise sur la 50è législature de la honte de Gary Bodeau, lors des 2 tragédies électorales PHTK en 2015.

Le roi est mort, PHTK refuse maintenant de crier vive le roi avec la chromique d’une scission ou d’une éventuelle fin de règne annoncée. PHTK en 10 ans, avec les Martelly, Lamothe, Laleau, Bodeau, Cantave, Latortue, Lambert, Boulos, Alfredo… a gaspillé le plus fort du maigre budget du pays. Petro Caribe n’était que la partie visible de l’iceberg aperçu de loin.

Jeudi 5 août 2021 ((rezonodwes.com))–Le chef du parti Tet Kale toujours au pouvoir, Liné Balthazar, a de nouveau, ironiquement, rejeté jeudi le calendrier électoral et le référendum promus par l’administration d’ Ariel Henry installée par les Blancs pour la continuité de PHTK dans ses dérives entamées le 11 mai 2011.

Balthazar, qui est en état d’arrestation pour son implication présumée dans l’assassinat de l’ancien président Jovenel Moise, a déclaré jeudi au journal 4 Trè de Radio Kiskeya que sa structure politique (bandi legal – selon Michel Martelly) – ne fait pas partie des 119 partis et groupuscules inscrits sur le registre électoral.

Il a également critiqué le référendum-bidon constitutionnel qui pourrait modifier la Constitution de 1987, un des derniers projets et fous rêves – une utopie – de Jovenel Moise caressés par la veuve Martine Moise, tout en soulignant les intérêts d’autres politiciens, comme l’ancien Premier ministre Tèt Kale Laurent Lamothe, dans la modification illégale de la loi-mère.

Selon M. Balthazar qui a tenté d’anticiper les problèmes éventuels au sein du parti décrié par la majeure partie de la population pour sa participation à la dilapidation des 44.3 milliards des fonds de Petro Caribe, le mandat d’arrêt émis contre lui est une décision soutenue par un secteur qui veut continuer à promouvoir les programmes d’élections « pike kole » – frauduleuses -, notamment.

Il est important de rappeler que dans le cadre des enquêtes à la romancière Aghata Christie, M. Balthazar a été inculpé par le ministère public de meurtre, de tentative de meurtre et de vol à main armée, alors qu’aucun juge n’a été choisi pour instruire l’affaire.

Près d’un mois après le lâche assassinat d’un président de la République, l’affaire qui piétine, a été finalement transférée au tribunal de première instance de Port-au-Prince, et doit être transmise au juge d’instruction ce jeudi. Reste à savoir le nom de cet homme qui viendra s’illustrer dans la recherche de la vérité et toute la vérité dans cette sordide affaire.

Devrions-nous nous étonner du contraire ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.