Colombie|Assassinat de Jovenel Moise : Bogota envoie à Port-au-Prince une délégation pour s’enquérir de la situation des détenus colombiens

0
2612

« Notre délégation est venue vérifier le respect des normes internationales en matière de droits de l’homme et la régularité de la procédure pour les Colombiens impliqués dans l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moise« .

Lundi 26 juillet 2021 ((rezonodwes.com))–Ce lundi, le Défenseur du Peuple, Carlos Camargo Assis, a confirmé qu’une mission humanitaire de l’organisation qu’il dirige, composée de l’adjoint du Défenseur du Peuple, du chef du groupe des Colombiens à l’étranger et d’un représentant du Bureau du Défenseur du peuple, s’est rendue en Haïti afin de vérifier la situation des droits des Colombiens détenus dans ce pays.

Carlos Camargo a souligné que, ces derniers jours, il a entretenu un dialogue téléphonique constant avec certains des représentants des quelque 80 Colombiens vivant en Haïti. « Dès demain, notre mission humanitaire maintiendra un contact direct avec eux pour leur faire savoir qu’ils ont un bureau du médiateur à leur service et qu’ils ne sont pas seuls« , a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu' »il est de notre responsabilité constitutionnelle d’assurer la garantie et la protection des Droits de ces ressortissants« . Le Bureau du Médiateur a participé à des réunions avec le Ministère des Affaires étrangères et certains membres du corps diplomatique afin d’examiner la possibilité d’envoyer une mission humanitaire dans le pays le plus pauvre et le plus corrompu de la région.

Assis a également indiqué que « nous sommes préoccupés par le fait que la situation actuelle pourrait devenir une menace de discrimination contre les droits de nos ressortissants et, d’autre part, nous sommes disposés à renforcer l’assistance consulaire pour ceux qui sont impliqués dans des procédures judiciaires dans ce pays« .

Au cours des prochains jours, la mission du Bureau de l’Ombudsman développera un vaste programme de travail, afin de vérifier, de première main, la situation des familles colombiennes dans ce pays, et de renforcer la relation avec l’institution nationale des droits de l’homme en Haïti, afin d’éviter toute forme de stigmatisation ou de persécution contre les ressortissants colombiens.

La mission maintiendra également un dialogue avec Renan Hedouville, chef de l’Office de protection des citoyens haïtiens, homologue de l’Office de Médiation colombien, afin d’examiner toutes les informations relatives aux mesures visant à assurer l’intégrité physique et psychologique et le respect des procédures des détenus colombiens, mais aussi des résidents, notamment dans la ville de Port-au-Prince.

Dans le même temps, le Médiateur a assuré : « Notre délégation vérifiera le respect des normes internationales en matière de droits de l’homme et la régularité de la procédure pour les Colombiens impliqués dans l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moise ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.