Flashback-12 sept. 2015. Ariel Henry rappelé par son parti après la « 1ère tragédie électorale PHTK » du 9 août 2015, se bouche les oreilles et fonce

0
3248

Plus Tèt Kale que le Docteur Ariel Henry, il se fâchera contre vous, d’autant plus qu’il est l’homme des Blancs le préférant maintenant au Docteur Claude Joseph. Ah! ces intellectuels ne pouvant même pas LIRE l’article 149 de la Constitution qui n’est actuellement D’AUCUNE APPLICATION. Tant pis pour des étudiants qui ont ces deux hommes comme professeurs d’étude.

Le 15 septembre 2015, les responsables de INITE dénoncent les irrégularités et les actes de vandalisme ayant caractérisé la journée du scrutin du 9 août et affirment ne plus faire confiance au conseil électoral dirigé par Pierre-Louis Opont. Cette 1ère tragédie électorale PHTK a été dénoncée par la suite en 2016 par Claude Joseph et aujourd’hui les deux font la paire pour donner au pays sa « 3ème tragédie électorale PHTK« , les plus frauduleuses de toute l’histoire du pays depuis 1806.

Flashback

Ariel Henry ne veut pas démissionner malgré les injonctions de son parti!

vlcsnap-2015-01-22-15h44m56s205

Port-au-Prince, samedi 12 septembre 2015. Le Grand conseiller de  la plate forme politique « Inite », l`ancien sénateur et ex-ministre Paul Denis avoue avoir constaté que leur représentant au sein de l`administration Martelly-Paul n`est pas enclin a se retirer du gouvernement, conformément a la prise de position de la formation politique a laquelle ce ministre appartient.

Paul Denis, ex-dirigeant du parti OPL (Organisation du Peuple en Lutte) estime que la décision du ministre Ariel Henry est une violation des règlements de « Inite » et déclare attendre toujours la démission de ce dernier.

Nommé dans le cadre de l’accord du 11 janvier dernier, Ariel Henry a été le 5eme Ministre de l’Intérieur et des Collectivités Territoriales (MICT) de l`ère Martelly. Il a remplacé a ce poste Réginald Delva et vient d`être muté aux Affaires Sociales, après un remaniement ministériel causé par la démission des représentants du parti « Fusion des Socio-démocrates » du gouvernement.

Dans une lettre adressée au président Martelly, cette formation politique déclare se retirer du gouvernement et demande a son ministre Ariel Henry de remettre sa démission.

Les responsables de INITE dénoncent les irrégularités et les actes de vandalisme ayant caractérisé la journée du scrutin du 9 août et affirment ne plus faire confiance au conseil électoral dirigé par Pierre-Louis Opont.

D`après INITE, ce CEP n`a plus de crédibilité pour poursuivre la gestion du processus électoral.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.